Autre combat remporté pour la jeune Mélodie


Publié le 18 mars 2017

«Le guide va nous aider à trouver des ressources nécessaires», a fait part Martin Houle, dont la fille Mélodie est atteinte de troubles du spectre de l'autisme.

©Photo archives

Parmi les gens présents au lancement du guide et du portail Web Garder le cap, il y avait Martin Houle, dont sa fille de 14 ans, Mélodie, est atteinte de troubles du spectre de l'autisme (TSA), déficience moyenne à sévère. En voyant le guide et le portail qui viennent en aide aux familles d'enfant handicapé, le père était heureux de voir qu'une autre amélioration pour la qualité de vie de sa fille venait d'être obtenue.

C'était une autre victoire pour sa famille puisqu'en décembre dernier, lorsque son histoire s'est retrouvée sur la place publique, M. Houle tentait par tous les moyens de faire reconnaître que sa fille avait besoin de soins particuliers. Il espérait recevoir plus que l’allocation de 187 $ par mois prévue pour un enfant handicapé

Après près d'un an de bataille, il a reçu une bonne nouvelle en janvier dernier puisque sa fille est devenue admissible à l'allocation mensuelle de 947 $ pour les familles, dont l'enfant a un trouble grave de comportement.

«Ça fait une grosse différence dans la vie de Mélodie, était soulagé de dire le paternel. C'est un stress de moins pour la famille.»

Il était d'autant plus content lorsqu'il a vu que ses efforts ont été concluants puisqu'il a reçu un montant rétroactif des derniers mois à tenter de prouver les besoins de cette aide financière.

«Ça va permettre à Mélodie d'avancer sur le plan de ses acquis et de son apprentissage», s'est-il réjoui.

Une aide précieuse

Certes, il était très heureux de voir qu'un tel portail voit finalement le jour.

«L'une des difficultés qu'on a, c'est de trouver les ressources et les services offerts. Ça demande beaucoup d'huile de bras d'effectuer toutes ces recherches», a souligné le père.

Ce dernier est bien heureux que ce site lui permette de voir qu'il n'est pas le seul à vivre des moments parfois difficiles avec son enfant et qu'il pourra lire les témoignages des autres parents qui sont dans la même situation.

À cela, il faut ajouter que le site proposera des services moins méconnus du public dont peuvent bénéficier les enfants handicapés.