«On perd un membre de la famille» - Louis Hébert

Accident de déneigement à Saint-Valère

Publié le 17 mars 2017

Louis Hébert, maire de Saint-Valère

©TC Media - Archives

Le décès de Gisèle Muller, happée mortellement par la souffleuse d’un tracteur conduit pas son fils tôt jeudi matin, a créé une commotion au sein de la petite communauté de Saint-Valère.

Le maire de la municipalité, Louis Hébert, a exprimé toute sa compassion envers la famille éplorée, particulièrement le fils de la victime qu’il connaît particulièrement bien.

M. Hébert a souligné que la famille, d’origine française, s’est installée dans les Bois-Francs il y a une quinzaine ou une vingtaine d’années, après un séjour dans la région de Bécancour. Elle exploite une ferme de veaux de lait et elle offre divers services à plusieurs autres agriculteurs de la région, en plus de procéder au déneigement de cours privés.

Lui-même propriétaire d’une ferme laitière, le maire Hébert n’est pas sans connaître les risques reliés au domaine agricole, notamment la manipulation d’équipements lourds. Au moment d’écrire ces lignes, on ne connaissait toujours pas les circonstances exactes de la tragédie, survenue vers 4 h 30 jeudi, dans le rang 8 à Saint-Valère.

«Je ne sais pas pourquoi Mme Muller s’est retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, a murmuré M. Hébert. C’est une nouvelle qui secoue. On perd un membre de la famille, celle des agriculteurs et agricultrices. Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances aux personnes touchées.» (G.C.)