«Nous sommes prêtes!»

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’aventure que s’apprêtent à vivre dans quelques jours Audrey Girouard et Nancie Noël sera remplie de rebondissements. C’est d’ailleurs avec beaucoup d’impatience qu’elles entament le dernier droit avant le grand départ pour le Maroc, où elles participeront au rallye Roses des sables.

Audrey Girouard et Nancie Noël sont prêtes à affronter le désert marocain.

«Nous sommes prêtes! Toutefois, il ne faut pas trop penser à ce qui va nous arriver là-bas, car nous sommes lancées dans le vide, avec seulement une carte et une boussole», a affirmé Nancie.

«Ça a été un beau parcours pour se rendre jusqu’à la fin. Il ne reste que la valise à terminer. Par la suite, il suffira de foncer dans tout ce qu’on ne connaît pas», a ajouté Audrey, qui sera la conductrice du Land Rover jaune 1991 numéro 158 des deux femmes.

Lors de ce périple de 10 jours, dont le départ se fera à Ciboure, le 6 octobre, 184 équipes tenteront de traverser le désert marocain en utilisant le trajet le plus court. Les deux Victoriavilloises souhaitent conclure l’épreuve parmi les 10 premières formations québécoises. «Mais peu importe, on ne se met pas de pression», a souligné Audrey.

Un défi de confiance en soi et de psychologie

Au fil des 11 derniers mois, où elles ont recueilli les 25 000 $ nécessaires pour prendre part au rallye en organisant, entre autres, des dîners hot-dogs, une conférence, des calendriers, des bracelets et recevant l’appui d’une cinquantaine de partenaires financiers, elles ont développé une belle complicité, qui devrait d’ailleurs être mise à rude épreuve durant ces 10 jours.

Audrey, qui rêvait depuis longtemps de participer à cette compétition, explique que le défi Roses des sables en sera un de confiance en soi. «Il faut laisser les autres faire leur bout de chemin. Cela ne mène à rien de les dépasser, alors il faut compter sur ses propres moyens.»

Pour sa part, Nancie, qui vivra l’expérience pour le dépassement personnel, estime que l’aspect mental sera un facteur clé. «Je crois que ce sera plus psychologique que physique, car la compétition nous fera sortir de notre zone de confort. Par contre, je vais vivre le moment présent et profiter de chaque instant, chaque jour», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle s’est entraînée durant deux mois, au cas où des pépins surviendraient en cours de route, comme de rester coincé dans une dune.

Pour ceux et celles qui veulent suivre en direct les péripéties des deux femmes, qui portent le nom d’équipe «Saniroses», vous pouvez le faire à l’adresse suivante : www.trophee-roses-des-sables.net. Dans l’onglet «Édition 2012», cliquez sur «Équipages 2012», vous les retrouverez au numéro 158.

Organisations: Land Rover

Lieux géographiques: Ciboure

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires