L’Optimum blanchi à Victoriaville

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jouant exceptionnellement sur le gazon du cégep de Victoriaville, laissant le terrain synthétique du stade Yvon-Paré au club de football des Vulkins, l’Optimum disputait son dernier match à domicile, samedi, en accueillant les représentants de Saint-Hubert. Jean-François Fournier et ses protégés auraient certainement espéré un meilleur scénario, eux qui ont été blanchis 2 à 0.

L’Optimum a tout tenté pour contrer la quatrième meilleure équipe au classement, mais il a dû s’avouer vaincu 2 à 0.

«On affrontait l’équipe qui est présentement en demi-finale de la Coupe Québec. Nous avons disputé un bon match jusqu’à la fin et nous avons entamé la deuxième demie avec une séquence de 20 minutes de possession de balle, mais le tir de pénalité nous a brisé les reins et notre rythme», a-t-il déclaré.

Selon son point de vue, cette faute n’aurait pas dû être appelée et c’est la raison pour laquelle il a adressé quelques mots à l’arbitre après que Alexandre Charles ait inscrit son deuxième but de la rencontre. «Mon défenseur avait bien touché au ballon, même que tout le monde semblait être d’accord avec moi. Mais l’arbitre était plus proche du jeu que moi et c’est lui qui a le dernier mot. Je respecte donc sa décision, mais je tenais toutefois à avoir des éclaircissements», a-t-il expliqué.

Sueurs froides dès le départ

Les Verts ont amorcé le match sur une bévue défensive qui a sûrement donné des sueurs froides à l’entraîneur dès les premières minutes de jeu. Sébastien Poulain a manqué de vigueur lors de sa remise au gardien Pascal Mercier et l’adversaire a bien failli en profiter.

Ce n’était que partie remise pour les visiteurs, puisque vers la fin de la première demie, Mercier et sa défensive ont manqué de communication, ce qui a permis à Charles de se retrouver avec un filet désert. Il n’a d’ailleurs eu aucune difficulté à inscrire les siens au pointage.

De l’autre côté, Didier Labarre a été le plus menaçant chez l’Optimum, surtout lors des 15 dernières minutes de la première mi-temps. Ses deux reprises de la tête ont bien failli se concrétiser, mais sans succès, tout comme Elias Achermann et Justin Poulain en toute fin de rencontre.

Conclure en beauté

Il ne reste qu’une seule partie au calendrier régulier des Verts. Elle se passera du côté de Chambly, où ils rendront visite à l’Arsenal. Pour Fournier, ce sera le temps de conclure sur une bonne note cette expérience. «Les gars ont cheminé même si la saison a été difficile. Ce sont dans ces moments-là qu’ils apprennent le plus. Ils savent maintenant ce qu’il faut pour arriver à évoluer dans ce circuit», a-t-il affirmé.

Le duel sera disputé le samedi 8 septembre, à 20 h 30, car durant la fin de semaine de la fête du Travail, ce sera la finale de la Coupe Québec. Ce sera du même coup une excellente occasion de clôturer cette saison du bon pied, car Chambly occupe la dernière position au classement.

Organisations: Fournier

Lieux géographiques: Québec, Victoriaville, Chambly Saint-Laurent Travail

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires