Tardif n’est pas surpris du succès de son ancienne équipe

Benoît Plamondon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alexandre Tardif a largement contribué au succès du Titan de Princeville la saison dernière, aidant l’équipe à remporter la coupe Napa. Le défenseur daveluyvien, qui poursuit ses études à l'Université McGill, a toutefois dû être échangé, l’été dernier, aux Condors de Kahnawake, pour se rapprocher de Montréal.

Alexandre Tardif (photo : Sandra Charette)

Même s’il évolue dans un autre uniforme cette saison, l’arrière de 20 ans suit avec attention le rendement de son ancienne équipe. Il dit ne pas être surpris par le succès du Titan depuis le début de la campagne. Il croit, d’ailleurs, que les Princevillois figurent encore comme un aspirant sérieux, et ce, même s’il s’agit d’une jeune formation.

«Ils ont une bonne équipe. En plus, ils leur manque Durette (Alexandre) et Bergeron (Félix). Le Titan a perdu des joueurs d’expérience l’an dernier, mais il reste beaucoup de talent dans cette équipe. Le bagage acquis l’an dernier servira sans doute», a-t-il partagé.

Quant à son équipe, qui présente un dossier de six victoires et cinq défaites, il espère avoir l’occasion de vivre le même scénario que l’an dernier, alors que le Titan, qui n’était pas favori, a causé une surprise.

«L’arrivée de Jean-Philippe Caron est importante. Ça ajoute beaucoup de punch à notre attaque. Le succès du Titan l’an dernier me permet de croire qu’on peut causer une surprise. Parfois, tu connais une saison en dents de scie, mais ça finit par débloquer. Ça ne prend pas grand-chose», a-t-il conclu.

Tardif, reconnu pour sa fiabilité, a inscrit un but et cinq passes en 14 matchs.

Organisations: Alexandre

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires