«On méritait cette victoire»

Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tigres 1, Voltigeurs 2 (en prolongation)

Les Voltigeurs ont eu besoin de tout leur petit change pour venir à bout des Tigres de Victoriaville, samedi soir, au Centre Marcel-Dionne. Un but du défenseur Jordan Murray, marqué en avantage numérique à 2 min 11 s de la prolongation, a finalement permis aux Drummondvillois d’arracher une victoire de 2-1.

Marc-Olivier Brouillard célèbre avec Jérémie Malouin après avoir marqué le but égalisateur en troisième période. (photo : Ghyslain Bergeron)

Au lendemain de leur décevant revers face aux Cataractes, les Voltigeurs (4-3-0-0) ont livré une performance un peu plus inspirée face aux Tigres (3-3-2-1), qui devaient composer avec la fatigue d’une séquence de trois matchs en autant de soirs. Même s’il a fallu que tous les éléments tombent en place pour éviter un autre scénario catastrophe, le soulagement était palpable dans le camp des vainqueurs à l’issue de la rencontre.

«On méritait cette victoire, car on a joué tout un match, a lancé l’entraîneur-chef des Voltigeurs, Mario Duhamel. En fait, c’est la première fois cette saison qu’on joue comme on en est capable à la maison. Jusqu’à présent, on offrait nos meilleures performances sur la route. Ce soir (samedi), les gars étaient plus engagés; ils étaient en mission. On a enfin donné le spectacle qu’on avait promis à nos partisans.»

Malgré du jeu parfois décousu, les Voltigeurs ont eu le dessus sur les Tigres durant les 40 premières minutes de jeu, se butant toutefois à un gardien au sommet de son art en Guillaume Decelles. Après avoir vu Philippe Hudon placer les visiteurs en avance en fin de deuxième période, Marc-Olivier Brouillard a créé l’égalité durant un avantage numérique au début du troisième vingt. Le jeu s’est animé par la suite, les meilleures chances appartenant aux Tigres durant le reste de l’engagement.

«Il faut donner le crédit aux Tigres, qui ont bataillé jusqu’à la fin. Ils ont disputé toute une troisième période. De notre côté, on a fait preuve de caractère. Leur but aurait pu nous scier les jambes, mais notre jeu de puissance nous a donné deux gros buts», a affirmé Mario Duhamel.

C’est une pénalité majeure de cinq minutes, imposée à Philippe Hudon dans les derniers instants de la troisième période, qui a finalement fait pencher la balance du côté des Voltigeurs. Sur la séquence, les arbitres ont jugé que l’attaquant des Tigres a fait basculer Nikolas Brouillard de manière dangereuse derrière le filet de Domenic Graham.

Attaquant à quatre contre trois en prolongation, les Voltigeurs ne pouvaient se permettre d’échapper la victoire. Complétant un jeu de passes amorcé par Marc-Olivier Brouillard et Olivier Archambault, Murray a décoché un tir parfait qui a battu le gardien Decelles, qui avait perdu son bâton. Archambault (0-2), Brouillard (1-1) et Murray (1-1) ont d'ailleurs participé aux deux buts de leur équipe.

«Ce soir (samedi), Archambault et Brouillard voulaient faire la différence et ils l’ont fait. C’est une question d’attitude», a analysé Mario Duhamel.

À son premier départ en carrière dans la LHJMQ, Guillaume Decelles a été tout simplement sensationnel. Le gardien de 18 ans a repoussé 37 des 39 rondelles dirigées vers lui, volant notamment des buts certains à Brouillard et Archambault.

«Decelles a fait des arrêts miraculeux. Par contre, on doit encore améliorer notre attitude autour du filet adverse, surtout quand il y a des rondelles libres. Il ne faut jamais abandonner. Ce n’est pas toujours beau, mais c’est de cette façon que Gabriel Dumont a marqué 50 buts il y a trois ans», a fait valoir Mario Duhamel.

Devant le filet des Voltigeurs, Domenic Graham a également bien fait, même s’il n’a pas véritablement été testé avant la troisième période. Les Tigres ont lancé à 21 reprises vers le portier de 18 ans.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires