Jean s’attaquera à l’indiscipline des siens

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Indisciplinés, les Tigres de Victoriaville ont été limités à un point sur une possibilité de quatre lors de leur séjour en Abitibi.

Yanick Jean (photo d'archives)

Au total, ils ont accordé cinq buts, si on n’exclut celui marqué en fusillade par les Foreurs de Val-d’Or dans une défaite de 4 à 3. Sur les cinq filets alloués, un seul a été inscrit à forces égales.

Dans le revers de 2 à 1 contre les Huskies, samedi soir à Rouyn-Noranda, Yanick Jean a fait remarquer que ses rivaux n’ont obtenu que quatre chances de marquer à cinq contre cinq.

«L’indiscipline nous a coulés lors de ces deux rencontres, a déploré le pilote des félins. Ça a été aussi le cas à quelques reprises lors du calendrier préparatoire. Il faudra ajuster le tir et rapidement. Pas question de laisser traîner les choses. Nous dominons le jeu à cinq contre cinq. Il faut donc s’arranger pour éviter le banc des punitions.»

Les pénalités à répétition forcent l’entraîneur, entre autres, à surutiliser certains joueurs, alors que d’autres se retrouvent sur le banc durant de longues minutes.

«Ça nous empêche d’exploiter notre vitesse et de générer de l’attaque. Difficile de prendre son rythme quand tu dois constamment te défendre en infériorité numérique», a martelé l’entraîneur.

Si certains patineurs devront afficher une plus grande discipline, le gardien de but Brandon Whitney a quant à lui démontré qu’il était fin prêt pour le début de la saison. Concentré, il a été efficace lors des deux affrontements, mais particulièrement face aux Huskies, où il a fait face à un total de 43 lancers.

«À Rouyn-Noranda, il est la seule raison pour laquelle nous étions encore dans le coup à la fin du match, a admis Yanick Jean. Il a été concentré du début à la fin. Il a été bon en Abitibi.»

Quelques autres patineurs, dont certaines recrues, ont retenu l’attention au cours de ce premier séjour sur les patinoires adverses. Ça a été le cas, notamment, de Mathieu Ayotte, vendredi soir, alors qu’il a marqué ses deux premiers buts en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le pilote des Tigres a également vanté le rendement du défenseur Tristan Pomerleau. «Il s’est avéré une révélation durant le camp d’entraînement et il poursuit sur sa lancée», a-t-il dit.

Pour ce qui est du Slovaque Dominik Rehak, blessé dans le duel face aux Foreurs, il n’était pas à son poste contre les Huskies. Il souffre d’une élongation musculaire. Au moment d’écrire ces lignes, Jean n’était pas en mesure d’avancer la gravité de la blessure. «Il sera évalué à notre retour à Victoriaville», a-t-il souligné.

Pomerleau a également été blessé face aux Huskies. Il a raté les huit dernières minutes de la rencontre. Carl-Antoine Delisle et Mathieu Ayotte sont aussi tombés au combat au cours de ce match, mais ils ont été en mesure de reprendre leur poste. Il reste qu’ils seront tous examinés par le médecin de l’équipe à leur retour dans les Bois-Francs.

Après ces deux parties en Abitibi, les Tigres se prépareront pour leur affrontement contre les Saguenéens, mercredi soir (26 septembre), à Chicoutimi. Ils ouvriront leur saison locale, le vendredi 28 septembre à 19 h, alors que les Cataractes de Shawinigan seront les visiteurs à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault. Le lendemain, le samedi 29 septembre à 16 h, ce sera au tour d’Éric Veilleux et du Drakkar de Baie-Comeau de s’arrêter au domicile des félins.

Organisations: Ligue de hockey junior majeur du Québec

Lieux géographiques: Huskies, Rouyn-Noranda, Foreurs de Val-d’Or Abitibi Victoriaville Bois-Francs Chicoutimi Cataractes de Shawinigan

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires