Tigres : Desharnais pour donner un «second souffle» au camp d'entraînement

Benoît Plamondon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Question de donner un «second souffle» au camp d’entraînement, amorcé il y a près d’un mois, l’entraîneur-chef des Tigres, Yanick Jean, a invité son ancien protégé David Desharnais à venir s’entraîner avec l’équipe cette semaine. Le petit attaquant du Canadien de Montréal a accepté l’invitation.

L'adjoint de Yanick Jean, Carl Mallette, a échangé avec le petit attaquant du Tricolore.

Il a donc passé plus de deux heures avec les patineurs victoriavillois à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault. Évidemment dans une classe à part sur la surface glacée, il a donné du fil à retordre aux gardiens de but Brandon Whitney et Guillaume Decelles.

«Ça donne un second souffle au camp d’entraînement. Il faut trouver des façons originales de garder les joueurs motivés d’ici le début de la saison (21 septembre). C’est pourquoi j’ai lancé cette invitation à David», a expliqué Jean, qui a dirigé Desharnais durant deux saisons avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Il faut dire que Desharnais est une inspiration pour plusieurs hockeyeurs québécois, considérant son parcours sinueux et mésestimé pour se rendre dans la Ligue nationale de hockey.

Le pilote des Tigres dit toutefois ne pas être surpris de voir le joueur de centre connaître autant du succès. «Il a toujours trouvé un moyen de faire sa place. David n’a jamais laissé personne décider pour lui. Il faut dire qu’il a tellement de caractère. Ce n’est donc pas surprenant», a-t-il partagé.

Jean, de surcroît, n’est pas étonné de voir Desharnais réussir à Montréal, où nombre de Québécois ont échoué dans le passé. «Il est tellement terre-à-terre. En fait, pour avoir joué au golf avec lui cet été, je peux confirmer qu’il n’a pas changé. Je suis vraiment content pour lui. À 20 ans, il jouait dans la LHJMQ. Personne ne croyait qu’il se rendrait dans la Ligue nationale. Il est un exemple pour les Gourde, Maillet, Halley et plusieurs autres», a-t-il ajouté.

Choix de deuxième ronde, 27e au total, des Saguenéens de Chicoutimi alors que le directeur général des Tigres, Jérôme Mésonéro, était le recruteur-chef de la formation du Saguenay, Desharnais est rapidement devenu un joueur d’impact au sein du circuit Courteau. Il était pourtant répertorié plus tard par le Centre de soutien au recrutement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. «Si je n’étais pas sélectionné dans les deux premières rondes, je songeais à poursuivre mon développement ailleurs que dans la LHJMQ», a-t-il précisé.

Il faut dire que Desharnais n’avait pas été repêché à 16 ans, alors qu’il évoluait dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. «Et à 15 ans, j’avais joué au niveau bantam AA au lieu de midget», s’est-il rappelé, précisant qu’il a toujours dû trimer pour obtenir une place au sein de ses équipes en raison de sa petite taille.

«Je me suis souvent retrouvé à la bonne place au bon moment. J’ai aussi fait ma chance, je crois, et ce, à chaque étape de mon cheminement, du junior à la Ligue de la Côte-Est et à la Ligue américaine jusqu’à mon rappel par le Canadien», a-t-il souligné.

Le présage d’un lock-out

Le «timing», pour une rare fois dans son parcours, pourrait toutefois défavoriser le joueur d’avant cette saison, alors qu’un lock-out pourrait être décrété prochainement dans la Ligue nationale de hockey. Considérant qu’il vient de connaître sa meilleure campagne en carrière, le conflit de travail arrive à un bien mauvais moment pour lui.

Il dit cependant garder espoir que les deux clans s’entendent. «S’il y a un lock-out, j’aurai sans doute quelques options, dont l’Europe. Je ne pense cependant pas à cela pour le moment. Je veux jouer à Montréal. Il faut s’entendre», a-t-il dit, précisant qu’il était aussi important que les joueurs défendent leurs intérêts.

D’ici là, Desharnais poursuit son entraînement à Québec en compagnie, entre autres, des anciens Tigres Mathieu Garon et Antoine Vermette.

Organisations: Ligue nationale de hockey, Ligue de hockey junior majeur du Québec, Centre de soutien au recrutement Ligue de hockey midget AAA du Québec Ligue de la Côte-Est Ligue américaine

Lieux géographiques: Chicoutimi, Montréal, Saguenay Circuit Courteau Europe Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires