Encore à l’heure des expériences

Benoît Plamondon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le camp d’entraînement des Tigres s’est amorcé il y a près d’un mois, ce qui n’empêche pas le personnel d’entraîneurs de continuer à multiplier les expériences en vue de l’ouverture de la campagne, le 21 septembre.

Yanick Jean

Vendredi, face au Phoenix de Sherbrooke, Yanick Jean a tenté plusieurs nouvelles combinaisons, tant à l’attaque qu’à la ligne bleue. Phillip Danault, entre autres, a été utilisé à la pointe en supériorité numérique. Les Tigres ont essuyé un revers de 4 à 2.

Dimanche, dans la victoire des félins par le pointage de 9 à 5 face aux Voltigeurs de Drummondville, le pilote de l’équipe a brassé de nouveau ses cartes, misant sur des trios encore différents. C’est Philippe Maillet qui s’est retrouvé à la pointe sur l’attaque massive.

Jean a d’ailleurs eu la main heureuse en jumelant Maillet à Angelo Miceli et Dominik Rehak. Maillet a inscrit trois buts et récolté trois passes. Miceli, quant à lui, a amassé quatre points, dont trois buts. Enfin, Dominik Rehak a complété sa soirée de travail avec un but et deux passes.

«Contrairement à certaines équipes, nous n’avons pas encore disputé plus d’un match consécutif avec les mêmes unités. On préfère continuer à tenter des expériences. Vendredi prochain, d’ailleurs, il y aura sans doute de nouvelles combinaisons. Certaines, jusqu’ici, ont bien fonctionné. D’autres ont été moins concluantes. Le camp d’entraînement est fait pour cela», a-t-il lancé, précisant qu’il était possible que Maillet, Miceli et Rehak n’évoluent pas ensemble vendredi, alors que les Tigres complèteront leur calendrier préparatoire à Sherbrooke.

Plus de discipline

Malgré cette victoire sans équivoque face aux Voltigeurs, Yanick Jean n’a pas manqué de souligner l’indiscipline des siens, qui a permis à l’adversaire de bénéficier de huit supériorités numériques. Ils ont alloué quatre buts dans cette circonstance.

L’entraîneur avait également souligné cette lacune vendredi dernier, après la rencontre face au Phoenix. «Il faut tenter d’éviter cela. Ça nous force à utiliser toujours les mêmes joueurs. D’autres perdent aussi leurs jambes en restant au banc durant ce temps. Nous avons connu tout un départ, ce soir, mais les pénalités ont tué notre rythme. Les gars ne voulaient certainement pas mal faire. Ils voulaient cependant en faire trop à certains moments», a relaté Jean.

Quant à l’attaque massive des félins, elle a été plutôt discrète, générant deux buts en neuf occasions, ce qui n’inquiète par l’entraîneur. «Ce n’est pas un aspect sur lequel on s’est beaucoup attardé jusqu’à maintenant. En ce sens, c’est normal que ce ne soit pas parfait. À cinq contre cinq, par ailleurs, nous avons limité les chances de marquer de l’adversaire. Pour moi, c’est un aspect très important. Nous avons bien joué», a-t-il expliqué.

Les Tigres, dans un autre ordre d’idées, pourraient avoir perdu les services de Jonathan Diaby, qui a reçu un tir sur la main droite en deuxième période. Il n’est pas revenu dans le match. «Il avait une balle de golf sur la main», a imagé Jean en faisant référence à l’enflure. L’état de santé de Diaby sera réévalué cette semaine.

Les joueurs de l’équipe passeront, par ailleurs, une batterie de tests physiques, lundi. Ils reprendront l’entraînement régulier mardi.

Lieux géographiques: Voltigeurs de Drummondville, Phoenix, Diaby

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires