«Ne pas essayer d'en faire trop»

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Carl Mallette a disputé cinq saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avant de faire le saut chez les professionnels. Son expérience lui a fait réaliser bien des choses au fil des ans. À un camp d'entraînement, entre autres, il insiste pour dire que les joueurs doivent mettre l'accent sur leurs forces.

Selon Carl Mallette, durant un camp d'entraînement, les joueurs doivent mettre l'accent sur leurs forces.

«Il ne faut pas essayer d'en faire trop. C'est souvent le cas. Avec du recul, je me souviens que j'étais tombé dans le panneau avec les défunts Thrashers d'Atlanta. Je savais que les dirigeants regardaient, notamment, la vitesse des joueurs. Ce n'était pas ma force et je précipitais constamment mes gestes afin de démontrer que j'avais une certaine rapidité. Pourtant, ma qualité première était de contrôler la rondelle et d'être patient en sa possession. Les jeunes doivent donc mettre l'accent sur ce qu'ils font de mieux», a raconté l'adjoint de Yanick Jean.

Comme les jeunes espoirs de l'organisation des Tigres de Victoriaville, Mallette a des papillons dans l'estomac en ce début de semaine. L'ouverture du camp d'entraînement marque concrètement le début de sa nouvelle carrière derrière le banc.

L'ancien capitaine des félins a mis un terme à sa carrière de joueur pour faire le saut comme entraîneur. «Je dirais que je suis davantage excité que nerveux», a-t-il confié.

Reconnu pour ses qualités offensives, Mallette, qui s'avère le patineur le plus prolifique de l'histoire des Tigres, supervisera particulièrement le travail des attaquants.

Il partagera son expertise, entre autres, pour les supériorités numériques, les mises en jeu et la contre-attaque. «Je suis très fébrile. J'ai hâte de sauter sur la glace et d'enseigner aux jeunes», a-t-il exprimé.

Il prendra place derrière le banc de l'équipe, vendredi (17 août) et samedi (18 août), alors que les Tigres affronteront les Cataractes, respectivement à Shawinigan et à Trois-Rivières. En l'absence de Yanick Jean, qui participe au tournoi commémoratif Ivan Hlinka avec la formation canadienne, Simon Olivier agira comme entraîneur-chef.

Organisations: Tigres de Victoriaville

Lieux géographiques: Shawinigan, Trois-Rivières

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires