La bataille de la 122 pour finir

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les amateurs de football collégial centricois ont eu peu d'occasions de célébrer cette saison. Les Voltigeurs de Drummondville et les Vulkins de Victoriaville ont tous les deux perdu leurs huit premiers affrontements. L'une des deux équipes aura toutefois le privilège de goûter à la victoire, puisqu'elles croisent le fer pour clôturer la saison régulière, dimanche (28 octobre), au domicile des Voltigeurs.

Les Vulkins clôtureront leur saison en affrontant les Voltigeurs, dimanche (28 octobre), à Drummondville. Les deux équipes sont en quête d'une première victoire. (photo : www.johanyjutras.com)

Le pilote drummondvillois Luc Sylvain ne cache pas qu'il s'agit d'un duel fort attendu, autant des partisans de la formation que des joueurs. Ces derniers veulent terminer la saison sur une note gagnante. «Il est évident que nous ne voulons pas être blanchis. Un gain pourrait également avoir une incidence sur le recrutement. La fiche d'une équipe est un facteur que les espoirs prennent en considération. Puis, naturellement, il y a toujours eu une rivalité entre Victoriaville et Drummondville, et ce, peu importe le sport. En raison de la proximité des deux villes et considérant que les deux cégeps évoluent dans des marchés semblables, ça favorise l'engouement autour de cette rencontre», a-t-il exprimé.

Les Voltigeurs en sont à leur première saison en deuxième division. L'an dernier, alors qu'ils évoluaient en troisième division, ils avaient disputé un match préparatoire contre les Vulkins. Étonnamment, ils avaient dominé leurs rivaux.

«Publiquement, c'est de bonne guerre que les entraîneurs aient banalisé ce match. Par contre, je peux vous assurer qu'à l'interne, le personnel des Vulkins ne devait pas avoir apprécié le résultat. Dimanche (28 octobre), je m'attends et j'espère un duel serré. Il faut préciser que notre fiche ne reflète pas notre rendement et c'est aussi le cas pour les Vulkins. Les deux équipes pourraient bien avoir deux ou trois victoires à leur dossier. La fierté des deux organisations sera à l'enjeu et il est à souhaiter le début d'une saine rivalité», a lancé le pilote des Voltigeurs.

Tout comme son homologue, Christian Perron espère évidemment que sa troupe clôturera sa saison avec une victoire. Par ailleurs, il ne croit pas que ses joueurs doivent ressentir une pression supplémentaire étant, pour la première fois de la campagne, favoris pour remporter la rencontre. Et, de son propre aveu, il ne sent pas un engouement particulier à l'approche d'un affrontement tout centricois.

«Notre préparation sera la même que les autres semaines. C'est la neuvième et dernière étape de notre saison. Nous allons encore tenter de gagner. Nous voulons terminer avec une victoire, entre autres, pour tous nos gars qui ont travaillé sans relâche depuis le jour un», a-t-il commenté.

Dans cette saison difficile, les protégés de Perron ont néanmoins affiché une progression. À leurs trois dernières sorties, ils ont livré une chaude lutte à leurs rivaux. Dans les faits, la victoire aurait pu basculer de leur côté.

Cette deuxième moitié de saison a permis aux amateurs, notamment, de découvrir le jeune quart-arrière Jean-François Côté. Celui-ci joue avec de plus en plus d'assurance et d'aplomb. À leurs cinq premiers matchs de la saison, les Mauves ont inscrit un total de 59 points. Ils en ont marqué 84 à leurs trois dernières sorties. Le rendement de Côté n'est pas étranger à ce réveil en attaque. «C'est un bon quart-arrière. Il joue bien et c'est un leader né. Nul doute que nous pouvons bâtir notre attaque autour de ce général», a laissé entendre l'entraîneur-chef des Vulkins, ajoutant avoir aussi apprécié le travail de Marc-André Villeneuve et du vétéran Alexandre Bouffard.

Lieux géographiques: Victoriaville, Drummondville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires