Une attaque anémique coule le Cactus

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Éliminé en trois rencontres par le Vertdure de Trois-Rivières

L’histoire s’est répétée pour le Cactus de Victoriaville. Victime de son inefficacité en attaque, il a vu sa saison prendre fin à la suite d’un revers de 4 à 1, dimanche, au stade de Victoriaville.

Le Cactus et le Vertdure se disputaient le troisième et ultime match d’une courte série. Les favoris de la foule ont pris les devants en troisième manche. Jean-François Béliveau a volé le deuxième coussin. À la suite du mauvais relais du receveur, Patrick Masson, qui était posté au troisième but, a filé au marbre.

Le gaucher Maxime Maher n’a ensuite rien concédé au Cactus. Il a lancé deux matchs complets dans cette série et il a savouré les deux victoires de sa formation. Il n’a accordé qu’un total de 2 points à ses rivaux, et ce, en 14 manches de travail. «Il faut lui donner crédit. Il a été dominant», a murmuré Jean-François Béliveau après la rencontre.

Le vis-à-vis de Maher, Francis Michel, a également été à la hauteur au monticule. Il a alloué trois points en quatrième manche, mais à sa décharge, sa défensive a été plus ou moins alerte. «Nous avons commis trois ou quatre erreurs de concentration durant cette manche, a déploré Béliveau. Dans un match de la sorte, sans lendemain, tu ne peux te permettre de ne pas être alerte. Tu vas en payer le prix à coup sûr et c’est ce qui s’est produit. Francis (Michel) a offert le rendement qu’il devait, mais comme ça a été trop souvent le cas durant la saison, il n’a pu bénéficier de l’appui de ses coéquipiers.»

Le Verdure a ajouté un autre point en cinquième manche sur un simple de Mathieu Bergeron pour concrétiser sa victoire. Le Cactus, qui avait conservé une fiche de 10 victoires et 23 défaites durant le calendrier régulier, se retrouve donc en vacances forcées.

Des matchs âprement disputés

Malgré cette élimination hâtive, le Cactus a tenu tête au Vertdure. Après avoir perdu le premier duel 2 à 1 en sol mauricien, il a forcé la tenue d’une troisième et décisive partie, vendredi soir, alors qu’il a signé un gain de 7 à 3.

Gabriel Vincent a été crédité de la victoire. Il a lancé un match complet. «Nos lanceurs nous ont permis de livrer une chaude opposition, et ce, tout au long de la campagne. Il faudra toutefois ajouter du punch à notre attaque durant la saison morte», a laissé entendre Béliveau.

Organisations: Vertdure de Trois-Rivières, Michel

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires