Les nageurs ne ménagent pas les efforts à l'entraînement

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Bien qu’absent des sites de compétition depuis un peu plus d’un mois, le Club de natation des Bois-Francs (CNBF) a néanmoins été plongé dans un tourbillon d’activités qui ont meublé la relâche scolaire en ce début d’année 2012.

La pause scolaire du temps des fêtes, c’est une tradition dans le monde de la natation, est un moment idéal pour tenir un camp d’entraînement intensif où le volume d’entraînement est considérablement augmenté.

Le CNBF n’y fait pas exception et si le camp de cette saison se comparait à celui de l’an dernier en terme d’heures totales, soit 28, réparties en 14 séances de 2 heures chacune entre le 27 décembre et le 6 janvier, les jeunes du groupe élite ont cette fois nagé un impressionnant total de 81 kilomètres, soit 20 de plus que l’an dernier. Les nageurs du groupe espoir n’ont pas été en reste puisque la majorité est parvenue à franchir 65,2 kilomètres, plusieurs des nageurs de ce groupe en étant à leur premier camp de la sorte.

Un tel programme, bien qu’éreintant physiquement, a également mis à l’épreuve le moral de certains des nageurs moins expérimentés qui ont toutefois ressenti une immense fierté du travail accompli au moment de compléter la seconde semaine du camp. À l’approche de la deuxième portion de la saison qui verra les nageurs rivaliser dans les premiers championnats provinciaux par groupe d’âge de l’année, ceux d’hiver, la préparation physique fait une grande différence et, en ce sens, le camp des fêtes devrait rapporter sa part de dividendes.

Les résultats d’une compétition intra-club qui a été organisée à la mi-temps du camp, histoire de changer la routine et d’évaluer les gains, illustrent bien ce qui est à venir, car chaque nageur a réussi à battre au moins un de ses meilleurs temps personnels de compétition, réussissant l'exploit avec 40 kilomètres de nage dans le corps, donc croupissant de fatigue.

Nage-o-thon

Une semaine après la fin du camp d’entraînement avait lieu le huitième nage-o-thon annuel du club, événement clairement identifié comme étant sa principale source de financement, auquel tous les membres étaient appelés à contribuer par la recherche de dons personnels et corporatifs.

Se soldant par la traditionnelle épreuve d’endurance, les nageurs devaient, dans une ambiance festive et sous les encouragements de leurs proches, parcourir en un laps de temps donné le plus de longueurs de piscine possible, dans les corridors identifiés aux logos des commanditaires.

Une surprise attendait toutefois les nageurs du groupe élite alors qu’ils ont eu pour consigne de la part de leur entraîneure d’enchaîner des séquences composées de 400 mètres style libre, 50 mètres papillon, 50 mètres dos et 50 mètres brasse, ajoutant à la difficulté. Qu’à cela ne tienne, les nageurs de ce groupe et ceux du groupe espoir ont relevé le défi de nager une heure à bonne cadence, pour être suivi des groupes avenir et senior qui, de leur côté, devaient sillonner la piscine pendant une demi-heure.

Au final, c’est Vincent Lecompte qui a été couronné grand gagnant du nage-o-thon avec 173 longueurs, suivi de près par Henry Dusseault et Carl-Éric Guérard avec 172 longueurs chacun, alors que les filles qui ont complété le plus de longueurs sont Marie-Laurence Lortie avec 169 longueurs, puis Marie Rouillard et Marianne Roux avec 157 chacune, soit le même nombre que William Houle et Vincent Poisson, tous du groupe élite.

Du côté du groupe espoir, Santiago Millan (154), Gabriel Fredette (140) et Marc-Antoine Cormier (130) ont été les garçons ayant complété le plus de longueurs en une heure, alors que du côté des filles une belle lutte a eu lieu entre Emmy Désilets, Mayra Guerra et Marie-Michèle Huard qui ont toutes réalisé la même performance, soit 147 longueurs.

Finalement, l’entraîneur du groupe avenir, Xavier Desruisseaux, souligne la performance de Gabriel Beauvillier qui a franchi 68 longueurs en 30 minutes, suivi de Tommy Allard qui en a complété 53, alors que chez les filles il y a eu beaucoup d’efforts de déployés par Frédérique Blanchette (62), Daphnée Allard (61), Maovie Demers et Éléna Camiré (60), ainsi que par Leia Houle (59).

L’ensemble de la campagne de financement, incluant le nage-o-thon, aura permis au CNBF d’amplement dépasser son objectif initial de 6 000 $ et s’il n’en tient qu’aux membres du conseil d’administration, à l’avenir, le nage-o-thon sera tenu à la même période de l’année car, pour une organisation sans but lucratif comme le CNBF, il est important de savoir assez tôt si du financement supplémentaire sera nécessaire, alors que le fait de tenir la campagne de financement plus tard dans l’année peut parfois laisser planer un doute sur l’équilibre du budget en fin de saison.

Heidi Levasseur avec le CNBF

Par ailleurs, lors du retour aux entraînements normaux, surprise pour les nageurs de constater la présence dans la piscine d’Heidi Levasseur, la réputée nageuse de longue distance, dans le corridor réservé aux nageurs seniors. Lors de son passage à Victoriaville en novembre dernier, pour donner une conférence organisée par le CNBF, la nageuse avait avoué être à la recherche d’un club où évoluer pour préparer sa prochaine saison estivale.

Grande amie de l'entraîneure en chef Julie Leblanc, son choix se sera finalement arrêté sur le club sylvifranc, séduite, entre autres, par la flexibilité qu’offre le groupe senior. Bien que Levasseur se concentre presque exclusivement sur ses projets de nage en eau libre, il y a fort à parier qu’une athlète qui a déjà représenté le Canada aux championnats du monde de nage en eau libre aura une influence très positive sur les nageurs du club.

Compétitions à venir

Le retour à la compétition se fera, quant à lui, dans les jours qui viennent alors que les nageurs du groupe avenir participeront samedi (21 janvier) à Granby à la troisième rencontre régionale novice-développement, alors que les nageurs des groupes espoir et élite se rendront, les 28 et 29 janvier, au Centre Claude-Robillard de Montréal, où se tiendra une compétition invitation provinciale-développement, P1, P2 organisée par le Club de natation de Laval.

Organisations: Groupe d’âge, Centre Claude-Robillard de Montréal, Club de natation de Laval

Lieux géographiques: Victoriaville, Canada, Granby

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • ti bob
    31 janvier 2012 - 19:57

    bravo melo pour ta performance la de la fin de semaine passée bravo