Stade intérieur : Victo l’a aussi dans son collimateur

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La «perche» d’un stade multifonctionnel intérieur, tendue par le député Claude Bachand au début de l’année, a vite été «agrippée» par la Ville de Victoriaville qui en est déjà à s’associer ses «partenaires naturels» que sont le cégep de Victoriaville et la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF), a confirmé le maire, Alain Rayes.

Le maire Alain Rayes

Un comité de travail a été formé avec des représentants de ces institutions pour recueillir les besoins des organisations sportives, a-t-il dit. «La Ville ne peut pas envisager de mener un tel projet, seule», ajoute-t-il.

Le maire Rayes croit qu’avant la période des vacances (juillet), la Ville pourrait être en mesure d’esquisser les grandes lignes de ce que pourrait être ce stade intérieur. «Mon objectif, c’est qu’il soit viable, qu’il réponde, pour les 20 prochaines années, à la totalité ou au plus grand nombre des besoins des organisations sportives. Il nous faut d’abord analyser les besoins, déterminer le coût du nouvel équipement, vérifier s’il pourrait faire l’objet de subventions et quel budget la Ville pourrait y consentir.»

Lors de sa campagne électorale, M. Rayes avait évoqué ce projet d’un centre multisports, d’un ou de deux bâtiments, pouvant offrir des plateaux intérieurs pour la pratique de soccer notamment, même d’une glace synthétique écologique. «Je ne veux pas diviser les sports», dit-il aujourd’hui, laissant présager la construction d’un seul édifice.

Le député Bachand avait, lui, parlé de soccer – puisque c’était l’Optimum qui lui avait soumis le projet – de football et d’une surface synthétique. Un tel stade coûterait entre 5 et 8 millions $, avait d’abord estimé le député d’Arthabaska.

S’il souhaite que la Ville présente bientôt ses orientations en matière d’infrastructures sportives, le maire Rayes répète qu’elle fera de même pour le projet de salle de spectacles. Il va toutefois un peu plus loin en ajoutant «qu’on présentera les orientations de la Ville, les étapes et l’échéancier que l’on se donne».

Ces présentations permettront les «échanges», espère le maire.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • A. Tremblay
    19 juin 2010 - 11:06

    M. Beaupré, je suis bien content d'avoir un maire qui prend le temps de regarder si le projet est viable et si on peut recevoir des subventions des différents paliers gouvernementaux. De plus, M. Bachand en parle aussi de cette construction, est-ce lui aussi un M. Drapeau. Vous avez le droit à votre opinion et à vos critiques, mais il faut pas juste critiquer dans la vie mais agir.

  • Beaupré
    19 juin 2010 - 11:06

    Hier c'était le salaire maintenant le stade un vrai jean drapeau. Let's go mon Alain

  • Joël Vincent
    19 juin 2010 - 11:06

    Justement A Tremblay de l'argent le gouvernement en a, mais, c'est tout simplement malgérer car si il aurais pas d'argent, ils ne là dépenserai pas vite comme ça.

  • A. Tremblay
    19 juin 2010 - 11:06

    Je ne dis pas qu'il faut tout dépenser, mais qu'il ne faut pas uniquement critiquer mais agir, agir en s'impliquant dans la communauté, agir en s'impliquant au niveau politique. De plus, il est préférable que nos enfants puissent faire du sport que traîner dans les rues. De l'argent, il y en a elle est juste mal gérée.

  • andre gosselin
    19 juin 2010 - 11:06

    M.Tremblay,vous dites qu'il faut agir au lieu de critiquer. agir avec quoi, le quebec et le canada est endette par dessue la tête qui va payer, merci pour vos enfants et les miens. l'important c'est d'agir ont payera plus tard