Une jeune fille couronnée «Chef pompier d’un jour»

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une jeune élève de troisième année de l’école Notre-Dame-des-Bois-Francs de Victoriaville, Rose-Marie Tremblay, a été couronnée, vendredi midi, «Chef pompier d’un jour» à l’issue d’un tirage au sort tenu au poste de pompiers Fernand-Giguère et réunissant les élèves finalistes de chacune des écoles primaires publiques et privées de Victoriaville.

La fillette, qui remporte aussi un vélo, aura le privilège, lors d’une journée pédagogique, de côtoyer, pendant une journée, les pompiers du Service de sécurité incendie de Victoriaville.

Chacun des élèves finalistes ne repartait toutefois pas les mains vides. Un cadeau leur était réservé.

Un second vélo a aussi été tiré parmi tous les autres participants. Le hasard a favorisé Coralie T. Lavigne qui fréquente l’école Vision.

Pour participer au concours «Chef pompier d’un jour», les élèves doivent remplir un coupon à la maison. «Le concours s’adressait aux quelque 3 500 élèves des écoles primaires de Victoriaville. Et de 2 500 à 2 700 coupons ont été retournés. C’est une bonne participation», a indiqué le responsable du concours, le lieutenant Yanick Nadeau.

L’accent a été mis cette année sur le plan d’évacuation, notamment. «De se servir des enfants de la sorte permet aux pompiers d’entrer ainsi dans de nombreuses résidences sans avoir à y aller. Les enfants mettent de la pression sur les parents pour savoir s’ils ont vérifié les avertisseurs, si un plan d’évacuation a été établi pour savoir où aller en cas d’incendie. Ces mousses-là nous aident beaucoup à accomplir un meilleur travail en prévention», a précisé le lieutenant Nadeau.

Présent à la petite cérémonie suivie d’un dîner à la caserne, le maire de Victoriaville, Alain Rayes, a tenu à remercier tous les intervenants impliqués dans un tel concours. «Il est important de s’impliquer dans ce travail de prévention qui permet de sauver des vies, a-t-il observé. Des événements malheureux, personne n’en veut dans la municipalité. Toute cette sensibilisation fait aussi en sorte que ça coûte moins cher pour protéger nos citoyens et particulièrement les enfants. Vous, les jeunes, merci d’avoir participé et d’avoir sensibilisé vos parents à effectuer les vérifications nécessaires.»

S’adressant aux participants, le directeur du Service de la sécurité publique, Martin Leblond, a raconté, d’entrée de jeu, un récent incident qui aurait pu avoir des conséquences tragiques. «Les pompiers sont intervenus dans une résidence parce qu’un enfant de 6 ans a mis le feu en jouant avec un briquet dans une garde-robe. L’enfant a été chanceux, il n’a pas été brûlé. Il est donc très très important dans vos maisons de sensibiliser vos petits frères et vos petites sœurs, vos parents, qu’on ne joue pas avec un briquet ou des allumettes, qu’on assure d’avoir un avertisseur de fumée fonctionnel et un plan d’évacuation. Cela, ce sont des responsabilités d’adultes. Vous l’avez fait, vous avez sensibilisé vos parents par le biais du concours, je vous en félicite», a mentionné le directeur Leblond.

La prévention demeure essentielle, a-t-il ajouté, précisant qu’une nouvelle problématique se vivait au Québec. «Les dernières statistiques 2010-2011 révèlent que ce sont les adultes de 30 à 50 ans, vivant seuls à la maison et ayant de pauvres revenus, qui meurent dans des incendies. On devra s’attaquer à ce problème dans l’avenir», a-t-il observé.

Les allocutions et les tirages ont ensuite donné lieu à un dîner et à une balade en camion de pompiers pour les enfants.

Organisations: Service de la sécurité publique, école Vision

Lieux géographiques: Victoriaville, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires