Une année de transition pour le Fonds espoir leucémie 9452

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les administrateurs du Fonds espoir leucémie 9452 ont dressé un bilan, somme toute, positif de la dernière année. L’organisme a ainsi recueilli un montant de 57 300 $. «Une année qui a été un peu plus difficile compte tenu des changements au sein du conseil d’administration. C’est une année de transition, mais nous sommes tout de même satisfaits», a indiqué le nouveau président Luc Bélanger lors d’une rencontre dans les bureaux du www.lanouvelle.net.

Le vice-président de grand Chevalier, Marcel Allard, et l’ex-grand Chevalier Daniel Paquet, entourent le nouveau président du Fonds espoir leucémie, Luc Bélanger.

«Nous avons déjà amassé 70 000 $, mais, annuellement, nous récoltons, en moyenne, entre 50 000 $ et 65 000 $», a renchéri le vice-président Marcel Allard.

En cours d’année, le Fonds espoir leucémie organise ou participe à différentes activités pour ainsi favoriser son financement.

L’organisme a tenu un kiosque et s’est occupé du vestiaire au Salon des arts des Bois-Francs. Une vente de vêtements en mars, l’activité cinéma en avril au cinéma Laurier, le bazar de la Résidence Notre-Dame, autant d’activités qui ont contribué au Fonds espoir leucémie.

Reste le golf qui demeure l’activité principale permettant au Fonds de faire appel davantage aux entreprises. «C’est l’activité qui nous assure une plus grande visibilité», a précisé M. Allard.

Une nécessité

Le président du Fonds espoir leucémie, Luc Bélanger, se réjouit de pouvoir compter sur une équipe qu’il qualifie «d’extraordinaire».

Le Fonds, chapeauté depuis les premiers balbutiements par les Chevaliers de Colomb, conseil 9452, Notre-Dame-de-l’Assomption, soutient actuellement une quarantaine de familles des Bois-Francs et de l’Érable.

«Cette année, trois nouveaux dossiers ont été ouverts», a souligné le président Bélanger.

Depuis sa création en 2000, le Fonds espoir leucémie 9452 a remis dans la région près d’un demi-million de dollars. «On atteindra cette année le cap des 500 000 $», a signalé M.Bélanger.

Le Fonds supporte les proches de toutes personnes atteintes de leucémie et les enfants de 0 à 18 ans atteints de toutes formes de cancer.

L’aide apportée prend une forme concrète. Le Fonds peut, par exemple, défrayer des coûts de transport, d’hébergement, combler une partie du salaire d’un parent au chevet de son enfant ou encore payer pour des médicaments.

Le Fonds espoir leucémie a déjà fourni une automobile usagée à une famille qui éprouvait un besoin de déplacement.

«Notre but, a fait valoir Luc Bélanger, c’est de répondre aux demandes, de combler les besoins.»

Les familles épaulées par le Fonds espoir leucémie l’apprécient. «Un couple qu’on a soutenu nous a fait savoir que si nous n’avions pas été là, il aurait perdu sa maison», a commenté Marcel Allard.

«Notre but, c’est de répondre aux demandes, de combler les besoins.» Luc Bélanger, président

Se faire connaître encore plus

La vingtaine de bénévoles gravitant autour du Fonds espoir leucémie souhaite faire connaître davantage l’organisme et sa mission.

«L’idée, c’est de se faire connaître de plus en plus. Voilà la clé du succès», a mentionné le président Bélanger.

«Ce serait de valeur de passer à côté de quelqu’un qui en a besoin parce qu’il ignore notre existence. Le Fonds apporte un soutien financier, un stress de moins pour la personne aux prises avec la maladie», a fait valoir Daniel Paquet, ex-grand Chevalier et membre du Fonds espoir leucémie.

L’argent se voulant le nerf de la guerre, les membres de l’organisme rappellent que plus ils récolteront d’argent, plus ils pourront aider les familles qui en ont besoin. «Tout l’argent reste ici et les frais d’administration sont presque inexistants. Tout le travail repose sur le bénévolat», a fait remarquer M. Paquet.

Le Fonds vient en aide aux familles de la région. «Vous pouvez être certains que l’argent bénéficiera à quelqu’un d’ici», ont insisté les représentants de l’organisme.

Le conseil d’administration du Fonds espoir leucémie se réunira en septembre pour planifier la prochaine année au cours de laquelle les principales activités devraient figurer, de nouveau, à l’agenda. Mais déjà quelques activités s’annoncent.

Ainsi, la Fromagerie du Presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick organise une soirée poutine, vendredi (27 juillet), et remettra les profits au Fonds espoir leucémie. L’entreprise fera de même vers la fin août avec son épluchette de blé d’Inde. «Nous sommes très heureux de cette implication. Cela nous permet de bien commencer l’année», a observé le président Luc Bélanger.

Le Fonds espoir leucémie bénéficie également des retombées de certaines initiatives personnelles, comme celle d’une étudiante de la polyvalente ayant annoncé son intention de réaliser un projet tout en soutenant la cause.

Organisations: Fonds, Fromagerie du Presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick

Lieux géographiques: Bois-Francs, Inde

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires