Sainte-Victoire… ressuscite

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans les cinq églises de Sainte-Victoire on déploiera, dimanche, cette longue bannière représentant un Christ ressuscité, la «signature» visuelle la nouvelle paroisse créée le 1er janvier à la suite du regroupement des paroisses victoriavilloises Sainte-Trinité, Notre-Dame-de-l'Assomption et de Sainte-Famille.

Les centaines de fidèles ayant assisté à la messe inaugurale de la paroisse le 16 janvier en ont eu la primeur.

L'abbé Jean Michaud explique qu'on a choisi de représenter la nouvelle paroisse par une image de la Résurrection de Jésus, symbole de la «sainte victoire du Christ sur la mort et sur les maux de notre monde».

«On se sert du nom de notre patronne, qui n'est pas une personne très connue, pour faire le lien avec la Résurrection du Christ, un symbole positif, entraînant. Une image qui colle bien avec le thème «Ensemble pour bâtir notre avenir».»

Aucune paroisse du diocèse de Nicolet n'exploite ce thème de la Résurrection, précise Jean Michaud. Il rappelle que la première paroisse Sainte-Victoire a été érigée, à Victoriaville, en 1863.

L'abbé Michaud dit encore que la réalisation de cette bannière de neuf pieds de longueur résulte du travail d'une équipe et de la touche artistique de Lyne Croteau et du frère Léon Lussier. Elle sera installée, en permanence dans les églises Sainte-Victoire, Saints-Martyrs-Canadiens, Saint-Gabriel-Lalemant, Notre-Dame-de-l'Assomption et Sainte-Famille.

Fierté

Revenant sur la célébration inaugurale de la paroisse Sainte-Victoire le 16 janvier, l'abbé Michaud en parle comme d'un «événement unique», ayant rassemblé près de 800 personnes à l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, une assemblée représentative des trois anciennes paroisses, a-t-il observé.

«Nous avons pu constater une grande fierté et de la joie de pouvoir ainsi participer à un tel rassemblement pour manifester ses valeurs de foi chrétienne.»

Présidant la célébration, Mgr Saint-Gelais a insisté sur la mission de l'Église d'aujourd'hui, une mission de justice et de fraternité. «Il nous incite à vivre l'Évangile de façon nouvelle pour un monde nouveau. Autrefois, on se multipliait pour faire essaimer le message, aujourd'hui on s'unifie pour rassembler nos ressources.»

Quant au brunch suivant la célébration à l'église, il a réuni 350 convives, autre motif de fierté pour les autorités paroissiales.

Organisations: Résurrection de Jésus, église Notre-Dame-de-l'Assomption

Lieux géographiques: Paroisse Sainte-Victoire, Paroisse du diocèse de Nicolet, Victoriaville Sainte-Famille

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Un Septique
    22 janvier 2011 - 16:20

    Bonjour, Je cherche la réponse à une toute petite question ! On refait une paroisse unique et on lui donne le nom de SAINTE-VICTOIRE ce que je trouve tout à fait normal car c'est le nom de la première paroisse de Victoriaville. Par contre on va célébrer la PREMIÈRE OFFICE dans l' Église d'une des dernières paroisses à être érigées à Victo. et en plus la plus éloignée du centre ville et des vieux quartiers où les gens âgés sont le plus nombreux pour se rendent à pieds à leur messe dominicale. C'est à se demander si on ne fait pas du favoritisme même dans la religion. Je me pose tout simplement la question.