Le mouvement des Indignés gagne Victo

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le mouvement des Indignés a gagné Victoriaville, un petit campement, d’une nuit (de mercredi à jeudi) s’étant installé sur les terrains du cégep de Victoriaville tout juste devant le centre de documentation.

Parce que, comme dit le jeune Vincent Marcoux, il n’y a pas, ici, la masse critique, le mouvement Occupons Victo n’implantera pas de campement permanent comme on peut en voir à Montréal, par exemple.

Un groupuscule a donc passé une nuit sous la tente, avec l’autorisation du Cégep. Même l’agence de sécurité de l’institution était de faction cette nuit-là.

À la fin de la journée de mercredi, une douzaine de jeunes, surtout des étudiants du Cégep, s’affairaient aux préparatifs de leur campement et de la marche qu’ils souhaitaient entreprendre à l’heure du souper avant l’assemblée de fondation d’Occupons Victo.

Geneviève «Indignée» Rouillard explique qu’à l’issue de cette réunion d’une vingtaine de personnes, trois comités ont été créés, l’un pour l’installation de campements à venir, un autre pour l’organisation d’activités multimédias et un troisième pour s’occuper des publications.

Déjà une page Facebook (Occupons Victo) sert à la fois de lieu d’échanges et de communications sur le nouveau mouvement, dont la fondation a été précédée de deux réunions.

Lors de l’assemblée de fondation, il y avait certes des étudiants du Cégep, mais aussi des gens de groupes communautaires, comme l’AGEPA, la Maison des femmes des Bois-Francs, Solidarité Nord-Sud, précise Mme Rouillard.

Elle, comme les autres jeunes rencontrés sur les lieux du campement, ont dit être «inspirés» par le mouvement Occupy lancé par les manifestations populaires dans les rues du Caire, puis nourri par les Indignés en Espagne. Depuis septembre, partant de Wall Street, le mouvement s’est étiré jusqu’au Canada, à Vancouver, Montréal, Québec.

Comme ailleurs, les Indignés de Victoriaville n’ont pas de «présidence», les paroles étant plurielles. Le geste de camper, de poser un geste physique et public, de recréer une société dans la rue veut témoigner d’un ras-le-bol des inégalités sociales, expliquent Éloïse Racine et Valérie Cloutier-Morin, deux étudiantes en agriculture biologique.

«On sait qu’il y a des alternatives aux pouvoirs qui existent et c’est en sortant de nos solitudes, de nos impuissances qu’on pourra les identifier», disent-elles.

Geneviève renchérit en disant qu’elle est fascinée par ce mouvement Occupy, lequel témoigne d’un «réveil». «On ne sait pas ce qui sortira de ce mouvement, ce qu’on sait c’est que de plus en plus de gens veulent que le système change parce qu’il est désuet. Ici, au Québec, on n’est pas en faillite, mais les inégalités croissent depuis quarante ans. On parle de plus en plus de corruption et nos gouvernements hésitent à nous rendre des comptes.»

Résidante de Kingsey Falls, la jeune femme a fréquenté le campement montréalais et en a été ravie. «Habituellement, dans les rues de Montréal, personne ne se salue, ne se regarde dans les yeux. L’atmosphère est bien différente au campement où on nous accueille sans jugement.»

Le mouvement Occupons Victo s’est doté de règles de conduite. Pas d’alcool et de drogues sur les lieux de campement… et on demandera l’autorisation pour installer les tentes. Parce qu’on a l’intention d’ériger d’autres installations, d’un ou de quelques jours, en d’autres lieux qu’au Cégep.

Le mouvement victoriavillois prendra aussi la forme de marches, de soupes populaires, de projections de films et entretiendra des liens avec les autres occupations à travers le Québec.

Organisations: Maison des femmes des Bois-Francs

Lieux géographiques: Montréal, Québec, Caire Espagne Canada Vancouver

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Geneviève Indignée Rouillard
    10 novembre 2011 - 11:18

    https://www.facebook.com/pages/Occupons-Victoriaville/131293856975214 Voici l'adresse officielle de Occupons Victoriaville. Vous pouvez y suivre, nos réunions et autres évènements! Merci de votre appui dans ce mouvement pour et par les citoyens du monde!