Le 14e Défi J'arrête, j'y gagne est lancé

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est ce matin (mardi) qu’ACTI-MENU a lancé le 14e Défi J’arrête, j’y gagne !, une campagne de cessation tabagique qui invite chaque année les fumeurs qui veulent arrêter de fumer à passer à l’action. En s’y inscrivant, les participants s’engagent à ne pas fumer pendant au moins 6 semaines, du 1er mars au 11 avril. Au Québec, encore 1,5 million de personnes fument, soit plus de 1 personne sur 5. Toutes sont invitées à s’inscrire au Défi 2013 dès maintenant à defitabac.ca.

Depuis sa création en 2000, 2 participants sur 3 en moyenne réussissent le défi de ne pas fumer pendant les 6 semaines de la campagne.

L’efficacité du Défi a d’ailleurs été confirmée par une récente étude de la Direction de santé publique de Montréal. Près de 20 % des participants adultes sont toujours des non-fumeurs un an après leur arrêt, ce qui est nettement supérieur au taux d’abstinence des individus qui cessent de fumer sans recourir à une méthode d’aide (de 3 à 5 %).

On estime donc que plus de 60 000 Québécois sont devenus des non-fumeurs en participant au Défi dans le passé. C’est autant de gens que 3 fois la capacité du Centre Bell à une partie de hockey !

«Dans la province, 60 % des fumeurs veulent arrêter de fumer, soit plus de la moitié d’entre eux. Il est donc important de poursuivre nos actions et de leur offrir l’accompagnement dont ils ont besoin pour réussir, rappelle la Dre Roxane Néron, porte-parole médicale du Défi. Le Défi est une ressource crédible pour aider les fumeurs qui veulent écraser. C’est d’ailleurs remarquable de voir le nombre de fumeurs que la campagne rejoint.»

Le Défi J’arrête, j’y gagne ! est l’une des initiatives qui rejoignent le plus grand nombre de fumeurs adultes dans la province. Depuis sa création, 340 000 personnes de tous âges y ont participé.

Une formule adaptée à leurs besoins

«Le tabagisme crée une forte dépendance psychologique et physique chez les fumeurs. Les gens peuvent souvent penser à tort qu’il est facile de s’en libérer. Mais, au contraire, les fumeurs qui prennent la décision d’arrêter doivent parfois faire quelques tentatives avant d’écraser pour de bon», explique le Dr Martin Juneau, cardiologue, directeur de la prévention à l’Institut de Cardiologie de Montréal et coprésident d’ACTI-MENU.

Afin d’augmenter leurs chances de réussir leur démarche, le Défi offre aux participants une formule souple adaptée à leurs besoins. Ils peuvent s’inscrire en solo, avec un parrain ou une marraine ou avec un autre fumeur qui veut lui aussi écraser. Ils ont accès à de nombreux outils de soutien gratuits, dont en exclusivité le dossier du participant, la série de courriels d’encouragement J’écr@se et la Trousse d’aide Jean Coutu à la rescousse.

Les participants du Défi peuvent aussi avoir recours à une aide pharmacologique ou à l’un des services d’aide à la cessation nationaux, comme la ligne 1 866 jarrête (527-7383) et les centres d’abandon du tabagisme. Le site defitabac.ca et la page Facebook du Défi (facebook.com/defitabac) invitent également les participants à s’informer sur leur démarche et à s’encourager. De plus, en relevant le Défi, ils courent la chance de gagner l’un des nombreux prix, dont un voyage à Punta Cana, offert gracieusement par Vacances Transat et Iberostar !

Véronique Porlier, ancienne fumeuse et participante du Défi 2012, confirme que le Défi l’a aidée dans sa démarche de cessation. «L’an dernier, j’ai choisi de m’inscrire au Défi pour officialiser mon engagement non seulement envers moi-même, mais aussi envers mes proches et les autres participants. Ce n’était pas toujours facile, mais en lisant les témoignages des autres participants, je ne me sentais jamais seule. Je suis fière de dire que je viens tout juste de fêter ma première année sans tabac.»

Un Défi payant pour la santé

Le Dr Juneau invite tous les fumeurs à essayer d’arrêter de fumer, quel que soit leur âge ou le nombre d’années pendant lesquelles ils ont fumé. «Arrêter de fumer est le geste le plus payant et le plus important que peut faire un fumeur pour sa santé, explique-t-il. Un fumeur court environ deux fois plus de risques qu’un non-fumeur de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, sans compter le risque de développer des maladies pulmonaires et de multiples cancers. Dès le moment où il cesse de fumer, ses risques de souffrir de maladies cardiovasculaires commencent à diminuer. Il ne faut donc pas hésiter à avoir recours à une ressource reconnue comme le Défi J’arrête, j’y gagne !»

Le Défi J’arrête, j’y gagne ! aura lieu du 1er mars au 11 avril 2013. Les inscriptions se font à defitabac.ca.

Le saviez-vous?

En moyenne, un fumeur fait 4 tentatives de cessation avant de réussir à arrêter de fumer.

Pour la majorité des fumeurs, le tabagisme constitue une véritable dépendance, comparable à la dépendance à la cocaïne.

Un non-fumeur vit en moyenne de 7 à 10 ans de plus qu’un fumeur.

Le tabagisme est responsable de 19 % des décès au Québec.

Près de 9 cas de cancer du poumon sur 10 sont directement liés au tabagisme.

Le tabagisme est la principale cause de décès évitable dans le monde.

À propos du Défi J’arrête, j’y gagne !

Le Défi J’arrête, j’y gagne !, une campagne qui soutient gratuitement les fumeurs souhaitant arrêter de fumer, est une initiative d’ACTI‐MENU réalisée en partenariat avec plusieurs organisations publiques et privées, notamment le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, l’ensemble des directions de santé publique des Agences de la santé et des services sociaux du Québec, la Société canadienne du cancer, Jean Coutu, Novartis et TELUS Solutions en santé. Pour en savoir plus, visitez defitabac.ca. ACTI-MENU est une entreprise à vocation sociale détenue par des fondations liées à l’Institut de Cardiologie de Montréal, au Centre ÉPIC et à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont dont la mission est d’aider les individus à devenir acteurs de leur santé. Créée en 1988, elle est dédiée exclusivement à la promotion de la santé et des saines habitudes de vie ainsi qu’à la prévention et à la gestion des maladies chroniques. Initiatrice de campagnes grand public reconnues comme le Défi Santé 5/30 Équilibre, le Défi J’arrête, j’y gagne ! et Famille sans fumée, ACTI-MENU intervient auprès du grand public, des municipalités et des familles. Elle est également présente en milieu de travail, où elle implante des programmes de promotion de la santé en plus de réaliser des outils destinés au milieu clinique comme des publications d’information pour les patients. Pour en savoir plus, visitez actimenu.ca.

Organisations: Institut de Cardiologie de Montréal, Centre Bell, Iberostar Ministère de la Santé Services sociaux du Québec Société canadienne du cancer Novartis Centre ÉPIC Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Lieux géographiques: Montréal, Punta Cana, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires