Réseaux Plein Air Drummond rêve de la création d’un paradis de plein air et d’émotions

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Aimeriez-vous, un jour, traverser la somptueuse rivière St-François au-dessus des éblouissants rapides Spicer à vol d’oiseau ou en imitant Spiderman ? Passer d’un côté à l’autre de la Forêt Drummond à bicyclette, à la course, à la marche ? Tout cela avec une vue spectaculaire sur la nature environnante dans le secteur Saint-Joachim-de-Courval à Drummondville ?

Voilà le rêve que Réseaux Plein Air Drummond aimerait voir se réaliser au cours des prochaines années et c’est avec fébrilité que le président André Béliveau propose de créer un paradis de plein air et d’émotions : «J’incite toute la population à se rendre immédiatement au www.reseauxpleinair.com et vous n’en croirez pas vos yeux. Vous verrez ce qui identifierait Drummondville dans le futur, ce qui ferait sa renommée, une vraie carte postale».

«Et surtout, profitez-en pour démontrer votre appui en un petit clic ! Parlez-en à vos amis, aux membres de votre famille, au travail, ce projet s’adresse à monsieur-et-madame-tout-le-monde, d’abord et avant tout pour la communauté. Les Drummondvillois seraient les premiers à inviter leurs connaissances de l’extérieur de la ville à se rendre avec eux sur place pour marcher, admirer la nature ou vivre des émotions fortes. Par son accessibilité, le projet rehausserait la qualité de vie de toutes les familles et la fierté de vivre ici», de s’exclamer avec conviction André Béliveau.

La composante prédominante vise à construire une «passerelle expérientielle» longue de 500 mètres, large de trois mètres, qui relierait le haut des couloirs de glisse de La Courvalloise à la Pointe-aux-indiens, au-dessus de la rivière St-François.

«Passerelle expérientielle car on pourrait y traverser la rivière en tyrolienne, faire le retour en via ferrata à même la structure comme à flanc de montagne, utiliser une partie du pilier de départ haut de 54 mètres comme mur d’escalade, prendre de magnifiques photos, faire du vélo, courir, marcher entre St-Joachim et St-Majorique douze mois par année», d’expliquer le directeur général Laval Carrier.

Les consultants de Desjardins Marketing stratégique ont déposé une étude de faisabilité à l’automne 2011 qui évalue les coûts du projet à environ 18,9M$, qu’on cherchera à financer par des contributions égales des gouvernements fédéral, provincial et de la Ville de Drummondville.

Ces spécialistes prévoient la rentabilité des activités grâce à un achalandage élevé qui pourrait atteindre plus de 200 000 personnes annuellement.

Ces derniers ont même pensé à une potentielle «phase 2» qui pourrait prendre la forme d’un site enchanté, un village suspendu, capteur de rêves, à la Pointe-aux-indiens.

Les autres éléments majeurs se retrouvent dans la construction d’un bâtiment d’accueil répondant à la certification LEED, dont le troisième étage deviendrait la terrasse la plus recherchée dans le Centre-du-Québec en raison de la vue imprenable sur la rivière, un tunnel passant sous le rang St-Anne entre les stationnements et le site afin d’assurer la sécurité de la population, des utilisateurs et des groupes scolaires, une nouvelle disposition des stationnements et l’aménagement de glissades estivales.

Daniel Rioux, commissaire au tourisme à la SDED renchérit : «La réalisation de ce projet, une fois complètement terminé, deviendrait une destination, un atout fabuleux en vue de mettre sur pied un circuit de plein air en boucle reliant le centre-ville et la Forêt Drummond (St-Majorique et secteur St-Joachim) en passant par les berges de la rivière et le Parc des Voltigeurs, un trajet splendide de 30 kilomètres qui exigerait des investissements supplémentaires. Ce corridor plein air se révèlerait très certainement porteur au niveau de l’attractivité touristique de la région puisqu’il permet de toucher plusieurs clientèles différentes (adeptes de plein air, sportifs aguerris, marcheurs du dimanche, etc.). Cet ajout assurerait une hausse de la clientèle touristique sur le territoire et allongerait également la durée de leur séjour».

Une magnifique animation 3D d’une durée de deux minutes montre de façon saisissante ce à quoi pourrait ressembler le rêve de Réseaux Plein Air Drummond et peut être visualisée sur la page d’accueil du site www.reseauxpleinair.com.

Organisations: Consultants de Desjardins Marketing stratégique, Ville de Drummondville, Parc des Voltigeurs

Lieux géographiques: Drummondville, La Courvalloise, Rivière St-François Rang St-Anne Forêt Drummond Secteur St-Joachim

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires