Assemblée générale et candidat unique pour le PQ Johnson

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’actuel député de Drummond à l’Assemblée nationale et candidat annoncé à l’investiture du Parti québécois de Johnson, Yves-François Blanchet, ne verra pas sa nomination contestée. Il compte bien utiliser l’Assemblée générale annuelle du PQ de Johnson de dimanche pour dénoncer que ses adversaires libéral et caquiste, eux, se fassent encore attendre.

Yves-François Blanchet (photo d'archives : Ghyslain Bergeron)

Le député de Drummond à l’Assemblée nationale, Yves-François Blanchet, a récemment annoncé qu’il allait se porter candidat dans la nouvelle circonscription de Johnson en vue du prochain rendez-vous électoral. Il a donc déposé son bulletin de candidature auprès du Parti québécois et il semble que les militants du nouveau Johnson pourront constater dimanche matin, lors de leur Assemblée annuelle, que personne ne s’est présenté comme adversaire du natif, justement, des campagnes de Johnson.

«Ce n’est pas un exploit, explique-t-il. Il est très rare qu’on conteste la nomination d’un député en poste. Il faut que les militants ou la population en soient vraiment tannés! Je suppose que c’est en soi une pas pire nouvelle», mentionne-t-il avec humour.

Dimanche matin, le député Blanchet recevra ses anciens et ses nouveaux militants dès 9 h au Centre de bénévolat d’Acton Vale (1176 rue Bélair) pour un de ses traditionnels déjeuners du député. Cette fois, il sera suivi de l’Assemblée annuelle des membres. Ils seront alors appelés à élire leur nouvel exécutif, en plus cette fois-ci de former un comité électoral autour d’Yves-François Blanchet. «Près de 60% des électeurs du nouveau Johnson étaient auparavant dans Drummond. Bien des gens ont du mal à s’y faire. Il me semblait essentiel de tenir une première activité dans Acton Vale pour que tout le monde comprenne bien que désormais, notre comté, c’est Johnson, plus de 20 municipalités, et que les citoyens de Sainte-Cécile-de-Milton y ont le même poids que ceux de Drummondville, ceux de Saint-Nicéphore que ceux, nombreux, de la MRC d’Acton. Je vais travailler les dossiers des uns comme des autres, et surtout, développer ceux que nous avons tous en commun», insiste le député Blanchet.

Lors de cette rencontre, le député et candidat Blanchet a choisi d’affronter les Libéraux sur le terrain où ils se disent meilleurs. En effet, l’orateur invité sera Nicolas Marceau, député de Rousseau et porte-parole du Parti québécois en matière de finances. «Nicolas est un de mes préférés, mais ne le dites pas! Son titre de député ne lui rend pas justice. C’est le meilleur économiste de l’Assemblée nationale. Il a une compréhension profonde des enjeux économiques, il a un sens de la justice et il a une vision unique pour concilier les deux. Ce gars-là va démonter les fariboles que nous servent les Libéraux quand ils prétendent être savants en économie. Ils sont incompétents parce qu’ils sont vendus aux intérêts particuliers d’une minorité. Et si vous me permettez de le dire, la CAQ reproduit ce modèle-là, et ce sont les travailleurs, la classe moyenne, les étudiants et les agriculteurs qui paient pour ça.»

Yves-François Blanchet invite les gens à venir voir comment ça se passe lors d’une assemblée annuelle. Il insiste sur le fait que les gens qui ne sont pas membres seront accueillis et pourront rencontrer et échanger avec monsieur Marceau et lui-même. «On passe beaucoup de temps à analyser et dénoncer les gestes des adversaires, mais au fond, ce qu’on aime le mieux pas mal tous, c’est de discuter avec des gens, expliquer ce qu’on propose, passer par-dessus les préjugés. Tout le monde est bienvenu.»

Enfin, Yves-François Blanchet rappelle que la CAQ et le PLQ n’ont pas identifié d’adversaire contre lui dans Johnson. «Écoutez… J’entends les mêmes rumeurs que tout le monde. Des candidats d’expérience qui veulent se présenter et qui n’ont pas de retour d’appel de monsieur Legault et de monsieur Charest… Ils ne veulent pas dire qu’ils ne seront pas candidats, mais ne peuvent pas dire qu’ils le seront… Des gens valables, selon moi. S’il y a vraiment des élections qui nous pendent au bout du nez, il va falloir que quelqu’un se mette sur les rangs bientôt.»

En ce qui a trait à Drummond-Bois-Francs, le député Blanchet souligne qu’il pourrait y avoir plus d’une candidature au Parti québécois, que ce sera annoncé à très court terme, mais qu’on n’a aucune idée de ce qu’il se passe dans les camps caquistes et libéral. «Le problème, c’est qu’en attendant, personne ne répond à mes questions sur la Financière agricole, personne ne se positionne sur le décrochage scolaire alors même qu’une université est sur le point de commencer la formation à temps complet et de jour dans la région et personne ne m’explique comment les gens d’ici vont pouvoir profiter du Plan Nord si le minerai et les emplois s’en vont en Inde et en Chine. Pour nous, ce n’est pas un gain, le Plan Nord. C’est une menace pour notre économie. En matière de ressources naturelles, tout ce qu’on nous propose, c’est un flou dangereux sur les gaz de schiste dont les gens ne veulent pas!»

Organisations: Parti québécois, Assemblée nationale, Centre de bénévolat d’Acton Vale Assemblée annuelle des membres PLQ Financière agricole

Lieux géographiques: Drummond, Rue Bélair, Acton Vale Sainte-Cécile-de-Milton Drummondville Rousseau Plan Nord Inde Chine

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires