Une manifestation festive, joyeuse à Victoriaville

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une centaine de personnes, non seulement des étudiants, mais aussi des enseignants, des retraités, des citoyens de tous horizons ont répondu, mercredi soir, à l'invitation de l'Association générale des étudiants et étudiantes du cégep de Victoriaville (AGEECV) et de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) en participant à une bruyante marche dans les rues de Victoriaville.

«Le but, c'est de montrer qu'on se mobilise, une fois de plus, même si c'est l'été, contre la hausse des droits de scolarité, la loi 78 et contre toutes les mesures antisociales instaurées par le gouvernement libéral de Jean Charest. On veut dénoncer ces mesures. Donc, on continue, même en été, à se mobiliser et à poser des actions. La manifestation de ce soir (mercredi) s'inscrit dans une série de 15 manifestations au Québec, chapeautées par la FECQ», a expliqué le président de l'AGEECV, Xavier Hegetschweiler, aux journalistes avant le départ de la marche, aux côtés de la présidente de la FECQ, Éliane Laberge.

«Nous démontrons, par ces manifestations, que la mobilisation se poursuit, même en période estivale, a renchéri Éliane Laberge, et même si le gouvernement semble complètement fermé. Nous, les étudiants, et plusieurs citoyens, nous continuons à dire au gouvernement que nous sommes contre la hausse des droits de scolarité et contre la façon dont il a géré cette crise-là.»

La FECQ estime que la résolution du conflit passe par la médiation. «C'est la seule solution inutilisée jusqu'à présent pour dénouer la crise. Ce processus a fait ses preuves au fil du temps, tant dans des conflits internationaux qu'entre voisins. On adresse un message clair au gouvernement, a indiqué la présidente Eliane Laberge. Nous, on veut la régler cette crise, nous voulons être certains qu'il y ait un retour en classe paisible au mois d'août. On attend toujours une réponse du gouvernement qui, cependant, semble assez fermé à cette idée. Je trouve cela déplorable. Le gouvernement aussi devrait avoir cette responsabilité de vouloir la règler cette crise-là.»

Invité à réagir aux propos du député d'Arthabaska, Claude Bachand, affirmant que la crise ne touchait pas la région, Xavier Hegetschweiler, a laissé savoir qu'il ne fallait pas jouer à l'autruche. «C'est sûr qu'on voit plus de choses à Montréal, le bassin étant plus grand, mais ce serait de se fermer les yeux de croire que rien ne se passe dans les régions. On se mobilise, on mène des actions. Il y a des jeunes impliqués qui souhaitent que les choses changent, même en région», a fait valoir le président de l'AGEECV.

La pub libérale et le carré rouge de Pauline

Questionnée sur la publicité mettant en scène le premier ministre Jean Charest, la présidente de la FECQ a fait savoir que le gouvernement, plutôt que de s'adonner à la publicité, devrait discuter.

«Le gouvernement devrait passer moins de temps à faire de la publicité et prendre davantage de temps à discuter avec la jeunesse, à discuter avec les étudiants pour en arriver à une résolution du conflit. Il s'agirait d'un comportement digne d'un bon gouvernement», a soutenu Éliane Laberge.

Quant au carré rouge que ne porte plus la chef péquiste Pauline Marois et qui fait jaser certains, la présidente de la FECQ tient à rappeler que derrière le symbole du carré rouge, il y a des opinions. «Le PQ l'a porté tout au cours de la session parlementaire, a-t-elle souligné. Les députés péquistes ont été d'un grand appui. Ils nous ont beaucoup aidés. Alors, ce n'est pas à nous de juger à quel moment Mme Marois doit ou non le porter. Plusieurs députés, par ailleurs, continuent de le porter durant l'été.»

La manifestation

Dans toutes les manifestations qu'elle organise, la FECQ remet aux autorités le trajet emprunté par les manifestants.

«On fait toujours connaître nos trajets, a confié Éliane Laberge. De cette façon, c'est plus simple pour les citoyens et cela rassure les policiers.»

À Victoriaville, mercredi soir, les manifestants, certains déguisés ou costumés, d'autres munis de casseroles, ont pris le départ du Cégep, soutenus par de la musique.

Escortés par des policiers de la Sûreté du Québec de la MRC d'Arthabaska en véhicules, mais aussi par des patrouilleurs à vélo, les manifestants ont emprunté la rue Notre-Dame Est, direction centre-ville pour un arrêt, le temps de quelques discours, devant le bureau du député Claude Bachand.

«Nous continuons à dire au gouvernement que nous sommes contre la hausse des droits de scolarité et contre la façon dont il a géré cette crise-là» Éliane Laberge, présidente de la FECQ

«Bachand dit des bêtises, Victoriaville se mobilise», a notamment scandé le président de l'AGEECV, Xavier Hegetschweiler.

S'adressant à la foule, le représentant des cégépiens a rappelé le but de la manifestation. «Victoriaville se mobilise pour montrer sa colère envers les mesures adoptées par le gouvernement libéral, la loi 78, la hausse des droits de scolarité et toute la corruption dans toutes les sphères, c'est inacceptable», a-t-il lancé.

Prenant le relais, la présidente de la FECQ a d'abord remercié les participants. «Merci d'y être. C'est super important de voir que, non seulement des étudiants, mais des citoyens de tous âges et de toutes origines se mobilisent. Mille mercis», a mentionné Éliane Laberge.

La présidente de la FECQ a observé que les étudiants se font pointer du doigt. «On se fait dire que nous sommes seuls, qu'il n'y en a que quelques-uns qui pensent qu'une hausse des droits de scolarité n'est pas une bonne idée. Le gouvernement devrait écouter sa jeunesse», a-t-elle signalé.

Une manifestation comme celle-ci, selon elle, démontre bien au gouvernement que «ce n'est pas vrai que les citoyens demeureront assis sur leur «steak» en regardant les autres décider à leur place».

«Ces manifestations, a ajouté Éliane Laberge, créent un moment propice pour discuter. Cela démontre qu'on peut échanger, qu'on a le droit d'avoir des idées. Cela, il faut le garder en soi et cela nous suivra toute notre vie, car on en vivra d'autres moments.»

Après les brefs discours, vers 21 h, les marcheurs ont repris la route, empruntant la rue Carignan et le boulevard Jutras Est pour remonter jusqu'à la cour arrière du Cégep, ce qui fut chose faite vers 21 h 45.

Voir photos : http://www.lanouvelle.net/Diaporama/6565/Ca-manifeste-a-Victo/1

Organisations: Sûreté du Québec de la MRC d'Arthabaska

Lieux géographiques: Victoriaville, Rue Notre-Dame Est, Rue Carignan Boulevard Jutras Est

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lucille Devos
    22 juin 2012 - 20:30

    OUI À LA MÉDIATION!. Le ministre Bachand refuse au nom du parti libéral en disant que c'est une illusion, que LA CLASSE ne veut que la gratuité. MENSONGES! : aux deniènes offres, du côté des étudiants il y a avait une proposition intéressante sur la table ; payer les droits de scolarité demandés mais en pigeant l'argent dans les crédits d'impôts des étudiants. Ils étaient prêts à payer mais la Courchesne a dit que c'était une bonne idée mais n'a pas osé accepté car "ça aurait l'air" que le gouvernement plie. Mauvaise foi!

  • Rita
    22 juin 2012 - 06:53

    Pourquoi avoir enlevé mon commentaire émis le 21 juin au matin, est-ce parce que j'appuie à 100% les étudiants. !!!!!

  • pas encore fini, les étudiants.
    21 juin 2012 - 22:47

    Moi qui pensais qu'on en avait fini avec les protestataires et les mécontents, mais non, ca recommence encore une fois, il fallait qu'on remette ca , et encore à Victo, ville tranquille et gentille comme tout, il fallait que la petite parade se fasse et les petits discours contre le gouvernement, que fait par ici Xavier Goldfinger...., si Victo ne lui satisfait pas, il peut aller brasser sa hargne à Montréal, et Elianne Laberge, fallait-il qu'elle vienne essayer de monter le monde encore une fois contre notre petit toutou Jean Charest, les étudiants ne veulent même pas négocier, ils veulent que le gouvernement plie et leur donne tout ce qu'ils demandent,mettez donc un peu d'eau dans votre vin, ca serait plus facile de rêgler, on n'a pas besoin de médiateur, il s'agit de comprendre que le Québec est sur-endetté et très mal géré et ce n'est pas en le saignant qu'on va rêgler le problème, le peuple est pas mal tanné de payer, et est aussi tanné de vos actions et revendications, on travaille et on paye nos taxes même si c'est dur, et on attends les prochaines élections pour je l'espère voter contre notre tyran québecois, réveillez-vous enfin et laissez tomber la guenille rouge et les casseroles, on en a assez de les voir et entendre, Pauline a enfin laché sa guenille car elle sait que les élections s'en viennent et que le peuple n'a pas apprécié de la voir porter ce chiffon.

    • Laurent Croteau
      20 juillet 2012 - 17:46

      Les étudiants et étudiantes d'aujourd'hui sont ce que nous étions durant les années 60; ils veulent façonner la société qui sera la leur dans quelques années. Avec le Rapport Parent, nous avons choisi la gratuité scolaire mais les gouvernements ont rogné progressivement, de façon hypocrite, cet acquis pour la société québécoise.

  • Jérémie
    21 juin 2012 - 22:27

    Même si vous n'êtes pas d'accord avec nous, nous avons le droit de manifester! Soit dit en passant tout ceux qui disent que l'on doit retourner à l'école et travailler sachez que la session est terminée et que nous travaillons pour l’immense majorité.

  • Olivier Durocher
    21 juin 2012 - 19:40

    Bravo pour cette belle manif avoir pu etre a victo j'aurais été des vôtres !!! , jvais tacher dme reprendre a qc demain!

  • Michel
    21 juin 2012 - 16:42

    Mon bravos est pour travaillieur et manifestant encore bravos !

  • vive la liberté
    21 juin 2012 - 16:22

    Bravo les jeunes, vous avez raison!

  • Line L.
    21 juin 2012 - 15:53

    Bravo Victo... faut pas lâcher. Tant qu'aux commentaires négatifs faut même pas en tenir compte.

  • Payeur
    21 juin 2012 - 11:03

    Je suis tanné de vous entendre chialer. Aux prochaines élections, vous savez quoi faire? Vous voyez bien que ça ne vous donne rien de piocher sur vos chaudrons, le Gouvernement Charest n'a pas l'air de vouloir vous donner raison. Vous faites tellement de brouhaha, que vous perdez l'appui de la population. ¨Le temps, c'est de l'argent¨. Arrêtez de manifester, étudiez, et allez travailler.

  • René Verville
    21 juin 2012 - 10:49

    Monsieur le manifestant, Les élections, c'est le moyen démocratique de manifester son mécontentement. Patience, patience...mais, de grâce, remisez vos casseroles. Vous vous vous ridiculisez.

  • manifestante
    21 juin 2012 - 09:26

    Un peuple qui garde silence, nous l'avons trop été. Notre pouvoir de changement serait grand si nous étions plus unis.

    • assez c assez
      21 juin 2012 - 09:50

      Tu veux changer quoi au juste ? Tu connais le principe qui s'appelle "élections" ?? Tu peux même te partir un parti politique si tu veux ! D'ici là, laisse-moi vivre ma vie et mes opinions, contraires aux tiennes, sont tout aussi valables !!! Comme si nous étions si à plaindre que ça !! Y'a qu'à voyager un peu dans l'monde pour voir que l'on est plus que gâtés ici alors give me a break !

  • Travailleur manifestant
    21 juin 2012 - 09:12

    Ce qui est pitoyable ce sont les gens qui veulent rester dans leur confort et ne rien changer dans leur vie. Si personne ne se lèvent pour crier l'indignation contre le gouvernement il ne se passera rien. Si on ne demande rien justement nous n'aurons rien. Vous n'avez pas l'air de comprendre que ce n'est pas seulement des étudiants qui manifestent... tout le peuple devrait manifester ensemble contre les manipulations d'un gouvernement comme celui en place. Moi aussi je suis tanné mais qui peut arrêter tout c'a?! Merci de nous laissez nous exprimer!

    • assez c assez
      21 juin 2012 - 09:55

      Je trouve que vous vous êtes exprimé plus qu'assez là ! On vous a entendu, on vous a vu maintenant laissez vivre tranquille ceux qui payent pour vos études pi retournez vous instruire un peu. Vous avez crié et la majorité nous vous appuie pas alors comme nous sommes dans une démocratie, tu n'est pas majoritaire alors retourne faire tes devoirs...

    • Michel
      21 juin 2012 - 16:35

      super réponse le 5 commentaire bien dis!! je pouvais faire mieux bravos !

  • francois
    21 juin 2012 - 09:02

    vous avez perdu notre appuis ,ont est tanné de voir des personne marché fièrement avec des ado masqué du groupe anonymous ,Pitoyable ,

    • Jade Jenkins
      21 juin 2012 - 13:01

      François, des ados masqués du groupe anonymous.. je crois qu'il te manque d'informations sur ce qu'est anonymous et ce qui serait pitoyable c'est qu'au lieu de se lever pour dire que nous sommes pas d'accord avec quelques chose qu'on ne dise rien et qu'on rumine dans notre coin. De plus, plusieurs personnes nous on démontré leur appuis pendant cette marche.

    • Jade de me fait rire
      21 juin 2012 - 13:08

      @Jade: Vous me faite tellement rire !! "plusieurs personnes" ce n'est pas la majorité alors quand la majorité vous dise qu'on vous a assez entendu et bien écoutez !!! On as-tu encore le droit de pas être d'accord avec vous ? Oui et bien maintenant c'est assez, vous avez crié, vous avez manifesté, vous avez mis le trouble maintenant on écoute la majorité et on retourne sur les bancs d'école c'est clair non ?? Vous allez comprendre quand ? Quand on va être d'accord avec vous ? Et bien ça n'arrivera pas et plus vous vous entêtez, plus vous vous perdez des appuis.

  • René Verville
    21 juin 2012 - 08:35

    Ça manifeste...oui...mais ça ne donne rien. Cessez de tapocher, vous être ridicules. Nous sommes "tannés de vous entendre vous plaindre le ventre plein. Demandez moins...vous aurez plus.

  • Un en a plein le...
    21 juin 2012 - 08:25

    Pathétique ! Vous en avez eu des occasions de "discuter" et vous êtes fermés sur toute les solutions proposés alors maintenant on se retrousse les manches et on retourne à l'école génération de bébés gâtés !

    • Hugo D'Astous
      21 juin 2012 - 15:10

      cher personne qui en a plein le .. discuter oui c'est vrai nous avons discuté nous avons aussi apporter plusieurs proposition qui on été tassé de la part du gouvernement l'offre qu'ils on faite a été refusé car elles étais flou nous voulions éclaircir quelque point mais non les étudiants en demande trop la médiation a été demander de la part des étudiants et le gouvernement refuse mais les étudiant en demande trop voyons oui les étudiants part bout en on trop fait je suis d accord mais le gouvernement n'est pas parfait non arrêter de mettre le faute que sur les étudiants merci signé un étudiant qui en a plein le...

    • un gars qui en a vrm plein le....
      21 juin 2012 - 15:55

      Cher étudiant ! Donc, vous avez discuté, proposé des "solutions" selon VOS demandes, il y a eu contre proposition, ça été refusé alors maintenant retourne à l'école ! C'est comme ça que ça marche dans la vie, la discussion a eu lieu, vous n'avez pas eu ce que vous vouliez au départ et bien tant pi ! Vous avez essayé mais ça pas marché selon les règles de la démocratie alors maintenant avance dans la société et fais ce que tu dois faire, c'est à dire, étudier et travailler. Peut-être ainsi apprendras-tu à faire moins de fautes d'orthographe !! (J'en fais à l'occasion mais je ne suis pas aux études moi.... je paye les tiennes !

  • pierre champagne
    21 juin 2012 - 06:12

    pitoyable 8(