Une journée pour se souvenir…

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une marée de coquelicots a envahi le cénotaphe de l’Hôtel de Ville de Victoriaville, afin de célébrer la mémoire des soldats disparus lors des cérémonies du jour du Souvenir. La filiale 86 de la Légion royale canadienne, de nombreux corps de cadet ainsi que les manteaux des centaines de spectateurs arboraient cette fleur rouge emblématique.

La cérémonie a débuté avec l’arrivée du cortège de 250 militaires, qui ont emprunté la rue Notre-Dame avant de terminer leur trajet devant le monument érigé en l’honneur des soldats de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre de Corée ainsi que les déploiements en Afghanistan.

Parmi l'imposant contingent, notons la présence des cadets 2728 de Victoriaville, de l’Escadron 821 (Victoriaville), 834 (Warwick), 814 (Plessisville), des représentants de la Sûreté du Québec, d’Ambulance Saint-Jean, du Service de la Sécurité publique, du Quartier général et de l’Escadron de transmission de Valcartier.

Par la suite, on a observé un moment de silence ainsi qu'une prière en hommage aux militaires décédés de la région a été prononcée, avant que le président d’honneur, le lieutenant-colonel François Segard, Commandant du 62e Régiment d’artillerie de Shawinigan, dépose la première gerbe de fleurs au pied du cénotaphe. La représentante de la Mère canadienne, la Victoriavilloise Andrée Bergeron, a ensuite emboîté le pas, elle dont le fils, le militaire Christian Tardif, est décédé le 26 février dernier des suites d’un fulgurant cancer.

Plusieurs dignitaires ont également déposé une couronne sur les croix plantées devant le monument. De ce nombre, soulignons les maires Alain Rayes, Claude Desrochers et Gilles Fortier, respectivement de Victoriaville, Warwick et Princeville. Le député fédéral de Richmond-Arthabaska, André Bellavance, et la députée d’Arthabaska, Sylvie Roy, ont quant à eux représenté le gouvernement fédéral et du Québec.

Trois coups de canon ont retenti lors de cette cérémonie. Provenant d’une réplique de l’époque napolitaine, ce canon appartient au régiment de M. Segard à Shawinigan. Ce spectacle, qui a clôturé les célébrations, a été coordonné par le bombardier-chef Annie Garceau, en compagnie des soldats Charles Bellemare, Grégoire Gélinas, Samuel Hivon et Samuel Lévesque.

Scherrer et Pépin honorés

Auparavant, les dignitaires se sont réunis dans le hall d’entrée de l’Hôtel de ville pour le dévoilement d’une plaque commémorative soulignant le décès des soldats Yannick Scherrer et Yannick Pépin, tués dans l’exercice de leurs fonctions en 2009 et 2011 en Afghanistan.

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, a fait remarquer qu’un coquelicot a été ajouté sur le cénotaphe ainsi que sur la plaque originale, qui trône devant la porte d’entrée de l’établissement.

Organisations: Sûreté du Québec, Service de la Sécurité publique, Mère Princeville

Lieux géographiques: Victoriaville, Rue Notre-Dame, Shawinigan Afghanistan Plessisville Valcartier Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires