Une action musclée pour faire la différence

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les participants du Tour cycliste Frédérick Duguay s’arrêtent à Victo

Les participants du 10e Tour cycliste Frédérick Duguay, ils étaient une trentaine, ont effectué un arrêt à Victoriaville, mardi sur l’heure du souper, alors qu’ils venaient de compléter la deuxième de trois journées de vélo. Au total, ils auront parcouru quelque 450 kilomètres afin de recueillir des dons pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies neuromusculaires.

Pierre Charland, Denis Berthiaume et Alain St-Louis, trois cyclistes de la région des Bois-Francs, entourent Frédérick Duguay, un jeune adulte de 19 ans qui souffre de dystrophie musculaire de Duchenne depuis l’âge de 9 ans.

Pierre Charland, un pompier de Warwick, en est déjà à sa huitième expérience. Il puise sa motivation de Frédérick Duguay, un jeune adulte de 19 ans atteint de dystrophie musculaire de Duchenne depuis l’âge de 9 ans. «C’est pour lui que nous pédalons et, cette année, nous avons le privilège de l’avoir avec nous», a-t-il souligné lors de son passage à la vélogare. Frédéric Duguay était effectivement installé dans un fauteuil adapté, accroché à un vélo tandem, et il pouvait donc suivre le cortège.

Deux autres cyclistes de la région, Alain St-Louis et Denis Berthiaume, étaient du groupe. M. Berthiaume, directeur général d’Akzo Nobel à Warwick, a décidé de faire le saut cette année et d’enfourcher sa bicyclette. Il appuyait financièrement M. Charland depuis quatre ans déjà, mais là, il a préféré rejoindre les autres cyclistes.

«C’est une façon de sensibiliser la population à cette cause. L’objectif ultime est justement de rallier le plus de gens possible pour faire une différence», ont fait valoir les cyclistes de la région des Bois-Francs.

Chaque participant doit débourser 750 $ pour participer au Tour cycliste Frédérick Duguay et les gens d’affaires qui sont de la partie doivent, pour leur part, remettre 2 000 $ au comité organisateur.

Au cours des neuf premières années de l’activité, les initiateurs du projet ont remis quelque 35 000 $ annuellement à Dystrophie musculaire Canada. Cette année, l’objectif avait été fixé à 50 000 $.

John Perron, animateur à Boom Montérégie, agissait comme porte-parole de cette 10e édition. Les organisateurs de ce mouvement de solidarité, Bruce Pothier, pompier à Sherbrooke, Jacques Fafard, policier-pompier à la retraite, et Daniel Tétreault, pompier à Saint-Hyacinthe, ont tenu à remercier les partenaires financiers qui permettent la réussite de l’activité.

Lors du passage à la vélogare, les dirigeants du concessionnaire Volkswagen de Victoriaville ont remis un chèque de 1 600 $ aux organisateurs.

Si les participants et les partenaires financiers sont à l’origine d’une récolte monétaire aussi significative, Sylvie Lamy, coordonnatrice, développement et communications, division du Québec, de Dystrophie musculaire Canada, invite les gens à faire des dons en ligne en cliquant le www.tourcyclistefrederickduguay.com.

Les maladies neuromusculaires sont très répandues au Québec, proportionnellement plus que partout au Canada et qu’ailleurs dans le monde. Dans la province, pas moins de 15 000 personnes souffrent de ces maladies, dont quelque 5 000 enfants.

Organisations: Akzo Nobel

Lieux géographiques: Warwick, Région des Bois-Francs, Québec Sherbrooke Saint-Hyacinthe Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires