Entente de principe à l'École nationale de police

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) annonce que les travailleuses et les travailleurs de l’École nationale de police du Québec (ÉNPQ) ont entériné l’accord de principe conclu le 19 juin dernier à la suite de négociations intensives.

La consultation des quelque 200 travailleuses et travailleurs de l’ÉNPQ s’est déroulée en deux rencontres tenues le 9 juillet en fin de journée dans les locaux de l’École.

L'entente de principe a été acceptée par les membres à 89,25 %, et ce, avec un taux de participation de 66 % malgré le début du congé estival pour une convention collective qui sera signée sous peu et qui sera valide jusqu’en mars 2015.

«Cette négociation nous aura permis de trouver des solutions concrètes à plusieurs problématiques soulevées par nos membres, et ce, sans encaisser de recul. Ainsi, la structure salariale a été améliorée via la classification, de nouvelles façons de faire ont solutionné certaines situations reliées au volet sécurité au travail pour les comédiens et des balises ont été déterminées afin de réduire progressivement le recours aux ressources externes chez les instructeurs», a expliqué le président régional du SFPQ pour la région Centre-du-Québec – Estrie - Mauricie, Luc Légaré.

Les travailleuses et travailleurs de l’ÉNPQ étaient sans contrat de travail depuis le 31 mars 2011.

Organisations: École nationale de police

Lieux géographiques: Région Centre-du-Québec, Mauricie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires