La Traverse subsistera

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Malgré la vente du couvent qui l'abrite

La mise en vente de son couvent de Warwick par la congrégation des sœurs de l'Assomption ne met pas en péril l'avenir de La Traverse. Cette école de dernier recours loge dans le bâtiment des religieuses depuis sa création, il y a 12 ans.

Dans une classe de La Traverse (photo d'archives)

Au lendemain de la séance du conseil municipal, lors de laquelle le maire annonçait que la congrégation souhaitait se départir de son bâtiment patrimonial, le téléphone n'a pas cessé de sonner, confie Pierre Desharnais, cofondateur et directeur général de La Traverse.

«On nous demandait si cela signifiait que nous allions fermer! La réponse, c'est non!»

Si l'organisme communautaire ne disparaît pas du décor, il est toutefois appelé à changer, à s'«institutionnaliser», ayant déjà conclu des ententes avec la Commission scolaire des Bois-Francs.

La Traverse accueille des jeunes de 12 à 18 ans qui, en raison de divers troubles, ont été suspendus de l'école pour une longue période. Pendant quelques mois, voire quelques années, des jeunes peuvent ainsi rattraper leurs retards pédagogiques, acquérir des habiletés sociales, développer leur autonomie.

Pendant un peu plus de 10 ans, La Traverse hébergeait les jeunes, ce qui n'est plus le cas depuis octobre 2011. De sorte que l'organisme occupe moins d'espace qu'auparavant dans l'ancien couvent.

Il est donc possible, signale M. Desharnais, que La Traverse déménage ses classes. «Cela dépendra des futurs propriétaires de l'immeuble et de la vocation qu'ils souhaitent lui donner», ajoute-t-il.

Au cours des prochaines semaines, la ressource communautaire sera en mesure de redéfinir son organisation et de la faire connaître au public.

Organisations: Commission scolaire des Bois-Francs

Lieux géographiques: La Traverse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires