De l’innovation pédagogique au Cégep

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une première cohorte bientôt diplômée en mobilisation et développement des communautés locales

Une première cohorte toute particulière est sur le point de diplômer au cégep de Victoriaville. Les élèves du nouveau programme d’attestation d’études collégiales en Mobilisation et développement des communautés locales sont, en effet, les premiers au Collège à avoir suivi leur formation par Internet, «en direct», du confort de leur foyer ou de leur bureau. Avec ce nouveau programme, le service de formation continue du cégep de Victoriaville a non seulement répondu à un réel besoin de formation auprès de professionnels, mais a également relevé le défi d’explorer deux approches innovantes, soit un partenariat avec un organisme externe spécialisé dans le domaine d’études et une formation offerte en ligne.

*

Ce programme de formation vise à outiller les intervenants des secteurs municipal, institutionnel, communautaire ou d’organismes régionaux ou nationaux, pour concrétiser des changements complexes nécessitant la concertation de milieux sectoriels variés ou encore nécessitant une large implication citoyenne. L’approche de mobilisation privilégiée est basée sur le développement du pouvoir d’agir, «l’empowerment» de la communauté.

Les praticiens impliqués dans des dynamiques de mobilisation se trouvent partout sur le territoire du Québec, tant en milieu rural qu’urbain. Ils vivent des réalités de terrain d’une grande diversité, ils sont fréquemment dépourvus devant la complexité de la tâche, les occasions d’échanger entre eux sont rares et leur temps est précieux.

Pour répondre au besoin de perfectionnement de ces professionnels, le cégep de Victoriaville et la Coopérative La Clé, en collaboration avec l’organisme Communagir, ont souhaité se rapprocher pour offrir une formation spécifiquement dédiée à la mobilisation et au développement des communautés locales. Le Cégep met ainsi à profit son expertise et son infrastructure en tant que maison d’enseignement, de l’admission à la diplomation, en passant par l’encadrement pédagogique. Les organismes partenaires, eux-mêmes experts reconnus dans le domaine, assurent un contenu adapté à la réalité de terrain des différents milieux ainsi qu’une voie de communication avec le réseau d’intervenants.

De Victoriaville à la Gaspésie, en passant par Montréal, Québec et la Côte-Nord, 27 étudiants et étudiantes se sont retrouvés «en ligne» chaque vendredi matin pendant près de deux ans. Ils pouvaient bien sûr se voir, se parler, mais aussi voir la présentation du prof, écrire sur un tableau blanc, accéder à des documents et même travailler en équipe. Le défi était de taille pour cette première cuvée, autant pour les élèves que pour les enseignants et enseignantes. Il aura fallu apprivoiser la plateforme de formation, mais aussi développer de nouvelles stratégies pédagogiques. Enseigner en ligne, ce n’est pas comme enseigner en classe. Pour favoriser une dynamique de groupe intéressante, les élèves ont été appelés à se déplacer à Victoriaville à quelques reprises durant toute la durée du programme.

Les résultats parlent d’eux-mêmes et parlent loin. Soixante-dix personnes étaient en attente pour la nouvelle cohorte qui débutera en septembre 2012. Parmi celles-ci, des demandes provenant des Îles de la Madeleine, de l’Afrique et d’Haïti. Une prochaine étape pourrait même consister à adapter les contenus en vue d’une diffusion internationale. C’est à suivre…

La direction du Collège tient à féliciter les finissants et finissantes ainsi que les enseignants et enseignantes qui ont osé faire partie de l’aventure. Nous tenons également à remercier nos partenaires, sans qui le développement et la tenue de ce programme n’auraient tout simplement pas été possibles.

Organisations: Collège

Lieux géographiques: Victoriaville, Territoire du Québec, Gaspésie Montréal Îles de la Madeleine Afrique Haïti

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires