Bébés violentés : 50 mois de prison pour un Victoriavillois

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«C'est un cas de maltraitance grave, des gestes très graves et répétés, selon le pédiatre expert. Une peine d'emprisonnement de 50 mois (quatre ans et deux mois) à purger dès aujourd'hui (mardi) représente la peine juste et appropriée», a indiqué le juge Richard Poudrier de la Cour du Québec en condamnant un Victoriavillois de 29 ans qui a reconnu sa culpabilité à deux chefs d'accusation de voies de fait graves sur deux fillettes qui n'avaient, à l'époque des faits, que de quelques jours à quelques semaines de vie.

Les sévices infligés aux petites victimes se sont produits en octobre et en novembre 2010. «Les fillettes ont toutes deux subi un traumatisme crânien. L'une a subi aussi 20 fracture aux côtes et l'autre 11 fractures», a rappelé le magistrat.

L'une des fillettes, plus sérieusement blessée, a dû être admise une seconde fois à l'hôpital en novembre 2010 alors qu'elle se trouvait en arrêt cardiorespiratoire. Sa respiration, a noté le juge, était celle d'une personne agonisante, à l'article de la mort. «La petite a été hospitalisée pendant 23 jours, dont 11 jours pendant lesquels elle a été intubée», a précisé le magistrat. «L'accusé a poursuivi ses gestes pendant que la «plus maganée» se trouvait toujours aux soins intensifs», a ajouté le juge Poudrier.

Le magistrat n'a pas manqué de relever que l'accusé a inventé des histoires. «Sa version des faits est changeante, a-t-il dit. Monsieur a caché la vérité aux intervenants et à sa conjointe. Même le pédiatre expert a fait valoir, lors des représentations sur la peine, qu'une de ses versions ne tenait pas la route.»

L'expert médical, a fait remarquer le président du Tribunal, exclut, pour les fillettes, des séquelles neurologiques graves et ne note pas de signes de développement anormal. «Mais, pour la plus affectée, il pourrait y avoir un risque d'épilepsie ou de troubles d'apprentissage, un risque qu'il évalue de léger à modéré. Pour le moment, toutefois, il est impossible de le prévoir. Ce n'est qu'à l'âge scolaire qu'on saura si les deux enfants auront des problèmes», a mentionné le juge.

En rendant la sentence, le magistrat a évalué tous les critères, dont les facteurs atténuants. «L'accusé avait 28 ans lors des faits, il n'avait aucun antécédent et il éprouve des regrets et des remords. Il occupe aussi un emploi stable et il a débuté, mais non pas terminé, un programme chez Homme Alternative», a souligné le juge Poudrier.

Du côté des facteurs aggravants, le Tribunal a rappelé qu'il s'agissait de mauvais traitements sur des bébés. «La protection de la société, a fait valoir le juge, passe d'abord par la protection des bébés, des enfants. Les bébés ont besoin d'être cajolés et protégés et non pas rudoyés. Les bébés, les enfants, ont besoin de caresses et de tendresse, et non pas de rudesse.»

Le juge a aussi observé que les petites filles d'à peine un peu plus de 2 kg ne faisaient pas le poids devant un homme de six pieds et de 250 livres. «Des gestes graves et répétés ont été posés et il en a résulté des traumatismes importants, même si on ne parle pas de séquelles, pour le moment», a exprimé le magistrat.

« Les bébés, les enfants, ont besoin de caresses et de tendresse, et non pas de rudesse» Le juge Richard Poudrier

En faisant état du rapport présentenciel, le président du Tribunal a confié que l'accusé ne bénéficiait pas du support de ses parents. «Ses parents nient les gestes criminels de leur fils. Tout cela est impossible pour eux. Jamais leur fils n'a eu de débordement agressif et il ne présente aucun problème d'alcool, de toxicomanie ou de maladie mentale», a-t-il signalé.

«L'accusé est un homme en pleine possession de ses moyens, a poursuivi le juge. Il a cédé à son impatience, il a renoncé à aller chercher l'aide requise.»

Le juge Richard Poudrier a rappelé la jurisprudence dans les affaires semblables. «Les peines varient entre 12 et 72 mois d'incarcération, selon les circonstances particulières, a-t-il expliqué. Une peine de 72 mois est imposée dans les cas où il y a décès ou encore des séquelles observables.»

Satisfaite, la poursuite

Alors que la défense suggérait une peine entre 12 mois et deux ans moins un jour à purger dans une prison provinciale, la poursuite, représentée par Me Ann Marie Prince, avait réclamé une peine de cinq ans de pénitencier (60 mois).

La peine de 50 mois imposée par le juge Poudrier la satisfait. «La peine reflète bien les nombreux facteurs aggravants, dont a tenu compte le juge. C'est assez clair, il l'a répété, il s'agit d'un cas de maltraitance grave et répété», a commenté Me Prince à la sortie de la salle d'audience. À la suite de la peine imposée, on pouvait entendre quelques sanglots dans la salle d'audience. Et quelques minutes plus tard, dans le corridor du palais de justice, une femme, victime d'un malaise, s'est effondrée, inconsciente. Selon certains, il s'agirait d'une proche de l'accusé. Les paramédics ont été appelés d'urgence. Des proches des petites victimes, par ailleurs, ont assisté à la décision rendue par le magistrat. L'homme et la femme, de la famille des victimes, n'ont pas tellement apprécié la peine. «Ce n'est pas assez sévère, a fait savoir la dame. Il méritait le maximum (14 ans) pour ce qu'il a fait. Une des petites a bien failli mourir. J'espère qu'ils lui feront suivre une thérapie».

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • No name
    14 juillet 2012 - 17:09

    Je ne comprends rien! Vous vous astiner pour savoir si la sentence est bonne ou non! A mon avis , il n'y a pas a s'astiner, si les juges ont cru que 50mois c'étais assez, il faut les respectés dans cette décision. J'émet mon opinions maintenant! Je crois franchement que la peine minimal d'emprisonnement sois de 1 an ferme, pour n'importe quel "mal-conduite" . Que ce soit abus sexuelle, alcool au volant ou même , violence ...ce devrais être de 1 ans minimum! Je m'explique. Les fillettes ont subi des choses inimaginable! C'est action poser auront des répercussions sur toute leur vie( étant donner qu'elles auront probablemen des séquelles permanente) , et bien pour moi, il devrait faire de la prison toute sa vie! Si une personne a subi des agressions sexuelle, exemple, 10 ans durant sa vie par le même homme ou la même femme, cette personne devrait avoir 10 ans de prison. Autant de temps que la personne a souffert! Je sais que les victimes d'agressions sexuelle , exemple, vont souffrir toute leur vie de cela, mais je pense que si l'acuser écope du même nombre de temps qu'il a fais subir cette injustice... Et bien ce peu etre correcte. Pk je parle de 1 an...c'est si l'accuser a fais une action 1 fois! Mais si cette personne recommence, on enferme a vie! Anyway, ce n'est que mon opinions. Concernant ce cas, si je parle côter coeur, je trouve cela épouvantable et complètement affreux!! Je lui souhaiterais la misère et le malheur pour le restant de ces jours( et pour ceux qui réfute ce que je viens de dire, vous avez un sacrer problème...aller consulter) Si je pense du côter rationnel, 50mois c'est 4ans et 2 mois...ok , mais il aurait pu pousser un peu plus! Il reste que 4 ans c'est long! Mais je suis quand même de l'avis de plusieurs sur le fait que la sentence n'est pas très élever .ce qu'il devrait faire c'est la prison 4 ans ...qu'il se fasse obligatoirement opérer pour de pas avoir d'enfants plus tard( éviter qu'il recommence) et quand il sortir de prison, d'être mis en libération sous condition pour que jamais il je puisse s'approcher d'un enfant!!! En tk, étant moi même mère de famille, si quelqu'un de proche ou de loin toucherais a mon enfant, je me vengerais, certainement!C'est ma façon de voir les choses! En tk, j'arrête et si vous avez des commentaires, ne vous gênez pas pour m'écrire

  • christine
    29 juin 2012 - 08:50

    Ça m'enrage de voir qu'une personne purge plus de temps quand elle vend de la drogue ou qu'elle en consomme que quand elle violente de ptits êtres humains. Que ce soit une femme ou un homme qui l'ait fait, ça n'a pas d'importance à mon avis!!!

  • Banana
    27 juin 2012 - 18:59

    La societer est tres steriotiper, dans les 3/4 des cas lhomme est accuser... mais il y a tjs 1/4 des cas que la femme va tous faire pour que sa passe sur le dos du pere... quand c elle qui son coupable des agissement... du a la dramatisation de la societer que c tjs lhomme qui est en cause et non la femme... de nos jour il y a de plus dhomme battu qui saffiche comme preuve que la femme peu etre aussi violente meme plus que lhomme...

    • ¼...¾
      28 juin 2012 - 11:18

      @banana Vous semblez bien informé. Où sont vos sources d'information pour dire que un quart des cas de violence sont en réalité commis par des femmes?

    • sophie
      28 juin 2012 - 20:26

      Je suis désolé Banana! tu dis que les gens jugent cet homme ! je suis daccord qu'il arrive que ce sois la femme qui soit violente mais ici c des spécialiste avec des faits précis! et je pense pas qu'un homme accepterait de passer 50 mois en prison pour ne pas dire qu'il a été violenté! et surtout il ne plaiderait pas coupable! je suis désolé pour lui s'il n'est pas coupable! par contre ici ils ont des faits précis et si c pas lui y'aurait peut-etre fallu qu'il parle avant! mais je crois que l'enquête policière a fort probablement tenu compte des 2 parents dans cette situation! mais tout le monde a le droit a son opinion!

  • Banana
    27 juin 2012 - 16:33

    je ne jugerais pas... qui dit que c vrai tous se qui a ete dit... il a pt fermer sa gueule pour eviter dautre chiar... pis de plus nommer son nom ne changera rien... c quand mem pour proteger les petite... et de toute maniere c pas vos affaires...

    • Marie
      27 juin 2012 - 17:07

      Désolé mon Banane, mais si je vois un enfant sans défense devant un adulte qui le maltraite....et bien oui, c'est mon affaire ! Parce que si je suis ton raisonnement ou ton absence de raisonnement, des Aurore l'enfant martyr continuerait de mourir ! Est-ce vrai....est-ce qu'il a fermé "sa gueule" comme tu dis.....au final, il a été condamné par un tribunal sur les faits qu'ils leur ont été présentés ! Deux bébés ont été maltraités, 50 mois c'est un minimum !

  • Dany
    26 juin 2012 - 22:59

    Pourquoi ne pas donner le nom de l'accusé? Pour protéger la famille ou l'accusé? Pourquoi protéger ce genre de criminel? Il y a de ces lois...

    • emilie
      27 juin 2012 - 06:58

      C'est pour protéger les victimes... loi un peu mal faite...

    • Valérie
      27 juin 2012 - 14:27

      pour protéger les enfants , les regards sur ces petites plus tard!

  • nicolas
    26 juin 2012 - 22:28

    50 mois de prison bien au chaud, logé et nourri.... bravo au juge qui a donné cette peine, je me demande comment il pourra expliquer son choix lorsque les petites auront grandi et que des séquelles permanentes apparaitront pour le reste de leur vie. comment peux t-on seulement penser a brasser de si petits enfants? Je me demande comment moi je prendrais comme sentence si je battais cet homme et qu'il demeurerais avec des séquelles.

    • privé de liberté
      28 juin 2012 - 11:23

      2Nicolas Il sera quand même privé de liberté. Qu'est-ce que vous proposez à part la prison? Le retour du fouet? Vraiment, je suis aussi choquée par ces gestes de violence, mais je ne comprends pas votre raisonnement.

  • Normand Beaulieu
    26 juin 2012 - 21:55

    Il est plus grave de violenter des bébés que de les tuer!!!!!!

    • normand beaulieu
      26 juin 2012 - 22:00

      Du moins c'est ce que la peine laisse comme message!

  • Une amie
    26 juin 2012 - 18:33

    Amplement mérité cette peine. En espérant qu'il la fasse jusqu'au bout.

    • calou-jo
      29 juin 2012 - 11:38

      Enfin la sentence, 50 mois a mon avis c