Un méfait, c'est criminel!

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les différents méfaits survenus au cours des dernières semaines incitent la Sûreté du Québec à rappeler aux citoyens les conséquences importantes relativement aux actions qu'ils peuvent poser.

(Photo d'archives)

«Récemment, une table à pique-nique a été brisée au mont Gleason. Parfois, ça peut paraître banal, comme briser un arbre ou autre, mais ça demeure un méfait qui peut mener à une accusation criminelle», fait remarquer l'agente France Piché.

Une condamnation entraîne un dossier criminel. «Et le coût des demandes de pardon n'est plus de 60 $ comme autrefois. Le coût a grimpé à environ 600 $. Beaucoup de choses ont changé au niveau du système», précise l'agente Piché.

Et à l'approche des vacances estivales, la policière lance un message aux parents. «Intéressez-vous à ce que vos jeunes font, donnez-leur des consignes, informez-les des conséquences des actes qu'ils peuvent commettre», a conseillé la représentante de la SQ.

Organisations: SQ

Lieux géographiques: Mont Gleason

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • maria
    07 janvier 2014 - 16:41

    un mefait

  • Caroline
    11 juin 2013 - 22:22

    Justement, le travail de responsabilité commence par les parents... !

  • Lise Leclerc
    11 juin 2013 - 20:53

    Mettons que je suis tannée d'avoir du méfait chez-moi pas des jeunes... ça devient platte en mautadit!!! Un jour, ils( les policiers) vont mettre la main sur ces jeunes.... Enfin, j'espère!!!!

  • daniel levasseur
    11 juin 2013 - 20:43

    Super de nous rafraichir la mémoire......Merci à vous Bon été à tous.