Déversement de diesel : les dommages limités

Ghyslain Chauvette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les quelque 8 000 litres de diesel déversés accidentellement dans la nature ont été relativement localisés à proximité des lieux du réservoir défectueux. C'est ce qu'a fait savoir lundi le directeur du Service de la sécurité publique de Victoriaville, Martin Leblond.

Toutes les mesures ont été rapidement déployées afin de limiter les dégâts. (photo : www.francoisarel.com)

«Initialement, nous pensions qu'une plus grande quantité de diesel s'était retrouvée dans la rivière. Après les analyses du ministère de l'Environnement, ce n'est visiblement pas le cas. Le terrain se trouvant sous le réservoir était passablement sableux. Il a absorbé une grande quantité de diesel. Ce sol contaminé a été récupéré et nettoyé. L'entreprise de décontamination (Veolia) s'occupera maintenant de l'eau contaminée, ainsi que des berges touchées», a raconté M. Leblond.

Les pompiers ont été alertés de ce déversement, dimanche en fin d'après-midi, alors que le bris d'un joint d’étanchéité d’une pompe du réservoir de diesel de la compagnie d’Excavation Yvon Houle a causé cette importante fuite.

Les sapeurs, aidés notamment des bénévoles du Service d’intervention d’urgence du Centre-du-Québec, ont longé la rivière Nicolet et alerté les riverains, dont quelques agriculteurs, susceptibles d’être affectés par ce déversement.

«Nous avons ciblé des résidents qui opèrent des puits de surface et informé quelques agriculteurs d’éviter que leurs bêtes s’abreuvent de l’eau de la rivière tant que la décontamination ne sera pas complétée», a indiqué le lieutenant Dany Beaurivage.

Des employés du ministère de l'Environnement ont, quant à eux, installé des estacades sur la rivière dans les secteurs, notamment, de Sainte-Clotilde et de Sainte-Monique. Ils ont surveillé la situation de près durant toute la nuit et ils ont conclu que le diesel ne s'était pas propagé.

Martin Leblond a fait savoir que le travail de décontamination pourrait prendre quelques jours. «Dans les circonstances, les dégâts sont limités. Tous les résidents pouvant être affectés par ce déversement ont été avisés», a répété le directeur du Service de la sécurité publique de Victoriaville.

Photos : http://www.lanouvelle.net/Diaporama/6640/Deversement-de-diesel/1

Organisations: Ministère de l'Environnement, Veolia, Service d’intervention d’urgence du Centre-du-Québec Service de la sécurité publique de Victoriaville

Lieux géographiques: Rivière Nicolet, Sainte-Clotilde, Sainte-Monique

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Claude Labrie
    03 juillet 2012 - 11:15

    Wow wow wow on se calme avec la négligence criminelle. Savez-vous ce que c'est un joint d'étanchéité ??? Ça peut effectivement coulé à tout moment peut importe l'âge du véhicule. C'est pas l'idéal mais à mettons qu'on n'est loin que la catastrophe nucléaire. Inquiétez-vous pas M. Ménard la compagnie va payer la facture et comme j'ai déjà fait décontaminer une partie de mon terrain il y a quelques années, je peux vous dire qu'ils n'ont pas peur de graisser le morceau......en plus de jamais être capable de vous assurer que tout est OK.....

  • Geoffroy Ménard
    03 juillet 2012 - 09:14

    Ça aurait été pertinent d'indiquer précisément où ce déversement a eu lieu. Doit-on rappeler que, par exemple, plusieurs personnens pêchent dans cette rivière à la hauteur de terre des jeunes, et d'autres y font nager leurs chiens. J'espère qu'excavation Yvon Houle va payer très cher sa négligence criminelle.

    • Inquiet aussi
      03 juillet 2012 - 13:22

      Excavation Yvon Houle est situé sur la rue Académie donc en amont de Terre des jeunes et du pont du marché. Par ailleurs, pas sur que ça soit légal de faire baigner son chien dans la rivière... Pour ce qui est de sa responsabilité, il doit bien y avoir enquête dans le moment non?