Sylvie Roy n’abandonnera pas le combat

Carol
Carol Isabel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Toujours favorable à la reconversion du bâtiment Saint-Julien

Accompagnée du candidat vedette Jacques Duchesneau, la candidate pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Arthabaska, Sylvie Roy, s’est à nouveau engagée auprès de la population de Saint-Ferdinand qu’elle travaillera à la reconversion de l’ex-hôpital Saint-Julien et non à sa démolition si un gouvernement caquiste est élu le 4 septembre prochain.

La candidate de la Coalition avenir Québec dans Arthabaska, Sylvie Roy, accompagnée du candidat vedette Jacques Duchesneau, était de passage à Saint-Ferdinand, vendredi après-midi, pour réitérer l’engagement d’un gouvernement caquiste à soutenir la reconversion du bâtiment Saint-Julien.

Un peu plus d’une quarantaine de personnes s’étaient déplacées au sous-sol de l’église de Saint-Ferdinand, en fin d’après-midi vendredi, pour entendre les deux candidats de la CAQ.

«J’en ai parlé à François Legault et lui ai dit que je n’avais pas l’intention de me dédire, ni d’abandonner ce combat. J’ai toujours eu le projet de reconversion de ce bâtiment à cœur», de faire valoir Mme Roy rappelant qu’elle maintient son engagement qui date même d’avant son élection de 2003.

«Je viens vous le dire ici, devant les journalistes, et avec vous, la population, contrairement au candidat libéral qui s’est enfermé à clé dans le bureau municipal sans que la population ne puisse venir lui dire qu’elle n’était pas d’accord avec le projet de démolition», d’expliquer Mme Roy.

«Moi j’ai toujours voulu la reconversion du bâtiment et le maire prétendait que la population n’était pas derrière moi. J’ai voulu qu’on tienne un référendum (que je paierais) et faire une entente avec le maire. Si la population vous donne raison, j’arrête de me battre, mais si elle veut la reconversion, vous allez arrêter d’aller à l’encontre du vœu de vos citoyens et travailler avec moi. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas faire ça, qu’il allait perdre.»

Mme Roy en rajoute en laissant entendre qu’elle ne comprend pas qu’on s’acharne à vouloir démolir ce bâtiment qui est un fleuron du village. C’est pour moi plus mystérieux que le secret de la Caramilk. Il y a des projets sérieux comme celui du milieu (COSODÉLO) et aussi avec des promoteurs privés et du public qui ont déjà prouvé qu’ils étaient solvables. Il y a notamment un promoteur privé à qui on n’a jamais ouvert la porte pour qu’il analyse le bâtiment.»

«Je comprends que ça vous fasse mal au cœur parce que c’est l’ADN de la région. Tout le monde a une histoire qui se rapporte à ce bâtiment. C’est triste de voir les pépines et les grues devant le bâtiment et de voir les fenêtres enlevées», de signaler Mme Roy en affirmant qu’il n’est pas trop tard pour agir.

Pour sa part, M. Duchesneau a fait savoir que Sylvie Roy était la raison pour laquelle il s’était lancé dans la campagne. «C’est une femme qui représente la passion et c’est ma mère», a-t-il fait savoir en apportant cette précision. «C’est la mère de l’Opération Marteau et de l’Unité anticollusion. C’est la personne courageuse qui s’est levée debout pendant 943 jours pour réclamer une commission d’enquête publique sur l’industrie de la construction et c’est grâce à son travail si on l’a aujourd’hui.»

«Quand j’ai vu que Sylvie pourrait être seule pour faire ce combat, c’est ce qui m’a incité à faire le pas. Il faut se débarrasser de ce gouvernement corrompu qui nous a amenés dans la misère», de lancer M. Duchesneau aux gens présents dans la salle.

«Un p’tit 18 mois au ministère des Transports nous a permis de sauver 347 millions $. Si on faisait la même chose avec Hydro-Québec et dans d’autres ministères, imaginez l’argent qu’on pourrait sauver. C’est de l’argent qu’on pourrait peut-être mettre dans des services ou la restauration de bâtiments qui nous tiennent à cœur comme celui de Saint-Julien.»

Celui-ci termine en disant qu’avec un gouvernement de la coalition, la province sera transformée de façon majeure en 100 jours, et ce, pour le mieux-être de la population. «Un gouvernement de François Legault va amener une révolution mains propres où on sera capable de faire confiance aux femmes et aux hommes politiques qui nous représentent dont vous avez le plus bel exemple, ici, avec Sylvie», de conclure M. Duchesneau en se disant président de son fan club. «Si vous voulez des cartes de membres, venez me voir», a-t-il conclu à la blague.

Jean Charest

Plus tôt durant la semaine, le chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, s’était arrêté à Thetford Mines.

Confronté par la presse locale à une de ses propres déclarations faites à la fin des années '90 annonçant que l’hôpital Saint-Julien de Saint-Ferdinand ne serait jamais démoli sous un gouvernement libéral, M. Charest a répété les mêmes lignes lancées dernièrement par son candidat local, Laurent Lessard.

«On a travaillé très fort pour trouver une vocation à l'hôpital et forcément, on en arrive à la conclusion que c'est très difficile de trouver une vocation qui va permettre à l'ensemble du bâtiment de connaître une deuxième vie », a justifié le premier ministre, saluant le désir de son candidat Claude Bachand de mettre sur pied un groupe de travail pour revitaliser la Municipalité de Saint-Ferdinand de l'après-St-Julien.

Organisations: église de Saint-Ferdinand, COSODÉLO, Commission d’enquête publique Ministère des Transports Hydro-Québec Parti libéral du Québec

Lieux géographiques: Saint-Julien, Hôpital Saint-Julien de Saint-Ferdinand, Municipalité de Saint-Ferdinand

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Frédéric Gariépy
    19 août 2012 - 08:35

    Juste une petite correction à l'article du journal, Nous étions au moins 80 personnes à accueillir Mme Roy et M. Duchesneau vendredi pm.

    • Gars de St-Ferd
      19 août 2012 - 10:02

      Il y a malheureusement des gens qui cultivent le négativisme chez-nous. Et après on se demande pourquoi les gens ne veulent pas investir à St-Ferdinand. Monsieur Gariepy, vous faites parti du problème, pas de la solution... Et en plus vous vous demander pourquoi nous n'osons pas nous identifier... alors que vous faites de l'intimidation systématique envers tout ceux qui n'on pas les mêmes idées que vous... Il est temps de tourner la page et de passer à autre chose!

  • jpb
    19 août 2012 - 08:29

    Comme tout autre parti politique ils disent se que les gens veul entendre et apres.......reveillez vous.

    • L'autre gars de St-Ferd
      19 août 2012 - 17:15

      Je suis d'accord avec le GARS DE ST-FERD. Enfin un qui ose écrire ce que plusieurs pensent. Madame Roy devrait aussi en prendre note. Elle sera peut-être réélue (ce dont je doute de plus en plus) mais à quel prix, à quelles redevances... Une chance que Duchesneau va lui rappeler de laver plus blanc que blanc, parce que là!!!

  • citoyenne de st-fer.
    18 août 2012 - 16:26

    N'importe-quoi !! elle dit aux gens ce qu'ils veulent entendre ! et rien de plus !

    • Mondoux
      19 août 2012 - 08:11

      Elle le sait très bien que c'est trop tard et ce sera la raison qu'elle donnera si son parti est élu.

    • Frédéric Gariépy
      19 août 2012 - 08:30

      Pour répondre à la Citoyenne de St-Fer., pourquoi cacher votre identité ?