DUMAS : L'heure et l'endroit

Gilles
Gilles Lévesque
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

D'un album à l'autre, Dumas semble se répéter. Il peut être un peu plus sombre, un peu plus joyeux, mais la pop qu'il suggère provient du même moule. Dumas, c'est Dumas. Les brusques virages pour s'attirer de nouveaux fans, ce n'est pas sa tasse de thé.

*

Cette odeur de réchauffé est sans doute attribuable au fait que ce jeune homme lance des CD à un rythme hallucinant. C'est déjà son neuvième en carrière, si l'on tient compte de cette phase exploratoire qui nous a valu cinq CD dans un temps record. À un tel rythme, tout le monde conviendra que le risque de se répéter est immensément grand.

L'heure et l'endroit est un disque plus joyeux qui propose des influences allant de la indie pop au new-wave, de la soul au rock. Les harmonies et les arrangements vocaux nous rappellent bien souvent les Beatles. C'est d'ailleurs très agréable à entendre. À cet égard, quelques écoutes suffisent pour fredonner la plupart des neuf pièces figurant au générique.

Il se répète peut-être, Dumas, mais il a ce don de concocter des chansons qui vous accrochent instantanément. Cet auteur-compositeur-interprète est aussi doué sur le plan de l'écriture. Ses observations sont justes, ses petites histoires plutôt intéressantes.

Son plus gros problème, c'est d'être incapable de composer cette chanson qui lui permettrait de passer à un niveau supérieur. Tout le monde l'aime bien, un peu, beaucoup, mais il nous semble qu'il pourrait l'être davantage en s'éloignant quelque peu de cette pop racoleuse qui lui colle à la peau. Tous ne seront pas de cet avis, et c'est correct comme ça, mais on se demande si Dumas pourra tenir le coup encore longtemps s'il n'élève pas la barre un peu plus haute. L'avenir nous le dira.

Fiche technique

Dumas

Chansons: 9

Réalisateurs: Carl Bastien et Louis Legault

Genre: pop, soul, rock

Organisations: DUMAS

Lieux géographiques: Fiche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires