Amoureux du punk-rock, dans la vie comme sur scène

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est par l’entremise de quelques contacts et de longues amitiés que Dany Houle (batterie), Alex Marcotte (basse), David Lefebvre (guitare et vocal) et Charles-Antoine Martin (guitare et vocal) ont formé le groupe Doug Brown and the Noisy Quartet. Mais c’est surtout pour leur amour du punk-rock que les comparses de longue date roulent leur bosse depuis maintenant cinq ans.

Charles-Antoine, Dany, Alex et David transmettent à merveille leur passion pour le punk-rock sur scène avec leur groupe Doug Brown and the Noisy Quartet.

«Mes parents ainsi que mes amis au secondaire écoutaient beaucoup de rock, mais lorsqu’un de mes amis m’a fait écouter du Blink-182, j’ai été renversé. Je lui ai demandé quel était le nom de ce groupe et c’est à ce moment que le punk-rock est entré dans ma vie. J’aimais la rythmique et les arrangements», a raconté Dany, un amoureux fou du groupe Lagwagon.

Pour Alex, c’est plutôt le côté fraternel qui l’a attiré vers ce style de musique. «L’énergie dégagée lors d’un concert, l’attitude des gens qui en écoutent, c’est magique. Nous avons toujours hâte de nous voir et lorsqu’on termine une pratique, on trouve cela écœurant!», s’est exclamé celui qui adore les Red hot Chili Peppers.

De son côté, David explique que le punk-rock signifie tout pour lui. «J’ai été touché instantanément par cette musique. Pour moi, à la base, c’est toute ma vie et cela m’a notamment permis de m’en sortir à maintes reprises et surtout de passer une belle frustration. J’ai l’air d’un fou quand les gens s'arrêtent à un feu rouge, j’ai toujours les bras dans les airs!», a commenté celui dont les premiers amours sont NoFX et Lagwagon.

Quant à Charles-Antoine, il a été le plus philosophe des quatre. «Ce que j’apprécie, c’est l’urgence de vivre, le moment présent. Le punk-rock a brassé beaucoup d’émotions en dedans de moi, qui veux toujours tout savoir. C’est même tatoué sur mon avant-bras», a lancé celui dont le groupe Strung Out est aussi encré sur son corps.

Pas d'album pour l'instant

Présentement, le quatuor a dans son répertoire juste des reprises, mais dans tous les styles. Du reggae, en passant par la pop, mais toujours en gardant ses racines punk-rock.

Le groupe n’est pas pressé d’entrer en studio afin de composer des chansons originales, malgré que le processus soit déjà enclenché. «Ce n’est pas dans nos projets. Pour l'instant, on joue les pièces que l’on aime. Notre but est de s’éclater sur scène et de mettre le party dans la place. Si on joue du nouveau matériel, c’est plus dur pour notre public de s’imprégner de cette musique. Néanmoins, on travaille là-dessus en ce moment, mais rien n’est prévu pour l’instant», a répondu David, que l’on surnomme affectueusement «Mo».

Sur la route cet été

Comme le dit Charles-Antoine, dont le sobriquet est «Chuck», le quatuor sillonnera les routes du Centre-du-Québec cet été. «Le Festival hommes forts de Warwick était l’apéro de notre période estivale. C’était le premier spectacle d’une série de quatre ou cinq représentations.»

En effet, le Doug Brown and the Noisy Quartet sera au Cactus le 19 juillet, dans un concert entièrement acoustique. Par la suite, ce sera du côté de Princeville, le 3 août prochain, au restaurant Le Gourmet.

Organisations: Blink-182, Groupe Lagwagon, Groupe Strung Out

Lieux géographiques: Centre-du-Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires