Éric Lizotte se démarque à Montpellier

Manon
Manon Toupin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Originaire de Victoriaville, où il revient encore souvent, Éric Lizotte, avec son collectif de la Fourchette, a fait bonne figure en remportant la mention spéciale du jury (ou le coup de cœur) au Festival des Architectures Vives de Montpellier en France.

Éric, qui vient de terminer sa première année de maîtrise (une en architecture et une autre en design urbain) à l'Université Laval, en compagnie d'Émilie Benoît-Beaulé, Alexandre Boulianne et Jean-François Lizotte, ont impressionné le jury de ce prestigieux festival avec leur projet architectural intitulé «Première neige».

«Le collectif de la Fourchette a été formé pour participer au concours. Il a fallu, au préalable, remporter un concours à l'intérieur de l'école d'architecture de l'Université Laval», explique Éric en entrevue téléphonique.

Ensuite, du côté du festival, où les projets devaient suivre le thème «la surprise», celui du collectif a véritablement impressionné. «Nous, en tant que Québécois, voulions faire vivre la surprise de la première neige, qui change la lumière et la texture», souligne-t-il.

C'est ainsi qu'ils ont fabriqué, à partir des matériaux qui composent le populaire abri temporaire pour voiture (Tempo pour les intimes), une installation qui permettait aux visiteurs, en se glissant dans les différentes ouvertures, de vivre cette sensation de première neige.

Une idée simple, mais ingénieuse réalisée par la seule équipe formée d'étudiants (les autres étaient des professionnels). «Un autre point qui nous a permis de nous démarquer était qu'on faisait participer les gens», note Éric. C'est ainsi que le projet est ressorti des 10 autres réalisés par des équipes provenant du monde entier.

D'ailleurs, il avoue que l'équipe a été bien surprise de remporter cette mention. «Nous ne savions pas à quoi nous attendre et nous avons été agréablement surpris». Cette mention est très intéressante à intégrer au curriculum vitae et apporte d'autres projets pour le collectif. «Nous allons chercher à participer à d'autres festivals du genre», ajoute-t-il.

La création est éphémère et transportable et reviendra sous peu au Québec. Ensuite, l'installation sera présentée aux Jardins de Métis.

Organisations: Université Laval, école d'architecture

Lieux géographiques: Montpellier, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires