Un nouveau roman pour Chantale Boissinotte

Manon
Manon Toupin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La suite du roman «Au cœur de la liberté», intitulé «Combat pour la liberté» sera lancé le 18 novembre à 13 h 30 à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot. L'auteure, Chantale Boissinotte a bien hâte de présenter son tout dernier livre.

Chantale Boissinotte et l'œuvre qui a été utilisée pour la couverture de son roman : «Combat pour la liberté».

Il s'agira pour elle d'une sixième publication en sept ans. Une bonne moyenne pour cette mère de famille dont les moments libres sont assez rares…

Elle revient donc avec la suite du roman historique et fantastique qui avait paru en 2006. Cette fois, c'est le frère d'Eagle, Black Bear, dont on découvre l'histoire.

Chantale s'est plongée, pour ce roman qui se déroule dans les années 1860 et qui présente les Amérindiens du Dakota du Sud. Alors que la vie est rude pour les tribus indiennes qui se font repousser dans des réserves, un trappeur métis voit sa vie tranquille chamboulée lorsqu'il est enlevé par une tribu sioux ayant en tête de l'utiliser comme traducteur. Il devra alors délivrer leur chef qui a été fait prisonnier par des soldats au fort Laramie.

Il s'agit d'une histoire inspirée de faits vécus et de guerres qui, selon Chantale, n'auraient jamais dû être.

C'est la tradition amérindienne qui a inspiré ce livre. L'auteure est fascinée par la vie des Sioux, leur attrait de la terre et leur croyance au monde invisible.

Si elle avait fait un petit détour «métis» dans le premier tome , elle y va cette fois dans les conflits «Indiens-cowboys». Une histoire bien ficelée où on retrouve de l'action, mais aussi une histoire d'amour qui se déroule à une autre époque.

Chantale a indiqué qu'elle était toujours très inspirée par les personnages qui lui apparaissent presque d'eux-mêmes. «Il ne me reste alors qu'à bâtir l'histoire», souligne-t-elle.

Chantale Boissinotte adore écrire, ce qu'elle fait depuis des années. Elle a aussi voulu partager ses histoires écrites en publiant ses livres à la maison d'édition à compte d'auteur, les Carnets de Dame Plume.

Ce roman est préfacé par le chanteur Martin Deschamps. L'auteure est bien heureuse d'avoir réussi à lui faire écrire un petit mot sur ce qui le fait avancer dans la vie. Une préface bienvenue dans ce livre, qui comme tous ceux de Chantale, présente un message de foi.

Aussi, l'auteure a décidé de remettre, pour chaque livre vendu, 1 $ au Regroupement de la Trisomie 21, organisme qui l'aide beaucoup depuis la naissance de son fils James (qui est trisomique), il y a 4 ans et demi.

Finalement, la page couverture du livre présente une œuvre de Denise Herremans qui a su, très justement, représenter l'histoire du «Combat pour la liberté».

Après le lancement du 18 novembre, le livre sera disponible chez Buropro.

Un récit inspiré

Elle aime tellement écrire qu'elle a accepté d'écrire un récit inspiré d'une biographie, celle de Charlyne Jacques (la sœur de l'animatrice radio Lydia Jacques). Charlyne avait comme rêve de publier un livre. Elle est malheureusement décédée à l'âge de 30 ans d'un cancer du sein, il y a 20 ans maintenant.

Chantale Boissinotte a donc accepté d'écrire le livre que Charlyne aurait voulu écrire. Une nouvelle expérience qu'elle a finalement trouvée assez difficile. «Il faut se plonger dans les sentiments de la personne. C'est très émotif», raconte-t-elle.

Ce livre sera lancé l'année prochaine.

L'auteure a également plusieurs autres projets en tête dont l'écriture de la suite attendue et demandée de son roman «Sous le feu de l'orage» dont l'action se déroule en 1558 en France.

Lieux géographiques: Black Bear, Amérindiens du Dakota du Sud, Fort Laramie France

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires