Navidad Tango honore Piazzolla

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La pluie a peut-être gagné la bataille à l’extérieur, mais certainement pas la guerre. Après un aperçu de son spectacle sur la terrasse, Navidad Tango a traversé à l’intérieur du Pavillon Arthabaska afin de conclure son récital sous les rythmes chauds du soleil de l’Argentine et de l’Uruguay.

Navidad Tango n’a pas laissé la pluie gâcher la soirée, jeudi soir, au Pavillon Arthabaska.

Boudant la mauvaise température, le trio composé de Didier Dumontier au bandonéon, de Lucie Laforest au piano et de Roger Coderre à la contrebasse, a rendu hommage à l’un des plus grands compositeurs de cette danse sociale, Astor Piazzolla.

La foule, qui était beaucoup plus dense sous le toit du Pavillon qu’à la lumière du jour, a pu entendre les plus grandes œuvres du compositeur argentin, dont la célèbre «Libertango». Outre Piazzolla, elle a pu apprécier la musique de Jean-Sébastien Bach en ouverture, ainsi qu’Éric Satie.

Navidad Tango, qui est un acronyme de «Nous allons vous interpréter divers aspects du…», selon les dires de Dumontier, a démontré sa virtuosité et sa maîtrise de ce style musical, tout en chassant, le temps d’une soirée, les intempéries pour les remplacer par des tangos et milongas langoureux et chaleureux.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires