Électrisant, Anthony Gomes!

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La 15e édition du Festival de blues de Victoriaville ne pouvait s’entamer d’une meilleure manière. Dans une pluie de notes et de décibels, le chanteur et guitariste Anthony Gomes a livré une performance qui restera longtemps gravée dans la mémoire des 1 000 spectateurs réunis au parc Terre-des-Jeunes, jeudi soir.

Le Torontois a livré une performance électrisante, avec une voix puissante et un style avoisinant Stevie Ray Vaughan. Avec son arsenal de guitares, il a démontré pourquoi son album «Live», paru en 2008, est entré au numéro un des disques de blues sur le fameux Billboard, avec un concert lourd, rempli d’improvisations et de solos.

Parmi les pièces interprétées, il a notamment donné un avant-goût de son tout dernier album, «Up 2 zero», lancé cette année, avec «Love sweet love», «Voodoo Moon» et «One last time», avant de replonger dans sa longue discographie, qui compte neuf opus répartit sur 14 ans de carrière.

Né d’une mère québécoise, il a fait plaisir à la foule en s’adressant dans un français plus que respectable pour un Ontarien, ce qui a plu à son audience, qui lui a redonné en de chaleureuses ovations cet effort plus que louable.

Hard Again et Johnny Max Band solides

Auparavant, le groupe Hard Again de Victoriaville ainsi que le Johnny Max Band ont bien réchauffé la scène avant l’arrivée de sa tête d’affiche. Le quatuor des Bois-Francs y a joué quelques reprises de Muddy Waters, Fleetwood Mac et Robert Johnson, dans une prestation très énergique et émotive, ce qui leur a valu d’ailleurs un rappel.

Par la suite, l’Écossais Johnny Max et son orchestre ontarien ont élevé l’atmosphère d’un cran, offrant un blues rythmé, principalement dû à la section des cuivres, qui comprenait une trompette et un saxophone. Avec sa voix mélodieuse, il s’est même permis à plusieurs reprises quelques petits pas de danse, au grand plaisir des festivaliers, qui en ont redemandé.

Avec une aussi belle atmosphère en levée de rideau, on ne peut que s’attendre à mieux demain (vendredi), avec la présence de Guy Bélanger et ses invités Nanette Worman et Kim Richardson. Le quatuor victoriavillois LXIR et le Mike Goudreau & The Boppin’ Blues assurera la première partie, à compter de 19 h, toujours au parc Terre-des-Jeunes.

Photos: http://www.lanouvelle.net/Diaporama/6835/Electrisant-Anthony-Gomes/1

Organisations: Groupe Hard Again de Victoriaville

Lieux géographiques: Parc Terre-des-Jeunes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires