Les visiteurs au rendez-vous

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La première journée du Festival hommes forts de Warwick s’est terminée sur une note positive, les festivaliers étant au rendez-vous aux nombreuses activités proposées.

Le site ouvrait ses portes au public à 16 h et déjà à la compétition du volet amateur chez les hommes forts, des centaines de personnes sont venues encourager les douze athlètes qui y prenaient part.

Avec sa grande diversité, tout le monde y trouvait son compte. Plusieurs commerçants étaient présents et pour ceux qui ne voulaient que passer le temps, des cantines, des kiosques de jeux d’adresse ainsi qu’une mini-ferme étaient en mesure de satisfaire leur curiosité.

Côté musical, Julie Vincent animait une soirée country où les visiteurs avaient l'occasion de se laisser aller sur le plancher de danse au son de leur musique préférée. Sinon, le groupe Doug Brown and the Noisy Quartet a cassé la baraque avec un spectacle punk-rock, où le quatuor reprenait des classiques de groupes de ce style musical comme Lagwagon, Ten Foot Pole, NoFX et Jimmy Eat World.

Sir Pathétik, fidèle à lui-même

Mais le clou de la soirée a certainement été le rappeur québécois Sir Pathétik, qui a donné une prestation fidèle à sa réputation. Devant une foule déjà conquise, il a interprété ses plus grands succès qui ont fait sa renommée au fil des ans et de ses neuf albums studio, dont le dernier «Soldat de la musique», est paru cette année.

Très sympathique, il a même permis à un garçon de le rejoindre sur les planches entre deux chansons. Il a d’ailleurs pris le temps de parler avec lui, avant de demander aux spectateurs de l’applaudir à tout rompre. Le jeune homme, ayant vécu son moment de gloire, est sorti de la scène le sourire aux lèvres, avec dans sa tête un souvenir impérissable.

Organisations: Groupe Doug Brown

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires