Une 3e saison qui promet pour le Musée de la matchitecture

Manon
Manon Toupin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Roland Quinton vient de lancer la 3e saison de son Musée de la matchitecture installé à Saint-Fortunat (dans l'ancien théâtre d'été La Chèvrerie).

Ce musée présente différentes répliques de bâtiments et d'attractions touristiques du monde entier. Toutes les constructions sont fabriquées à partir de plans méticuleusement réalisés et avec des micromadriers (allumettes de bois).

Toutes les pièces sont mises en valeur à travers l'ancien théâtre d'été et on peut y découvrir l'histoire de ces petits bouts de bois qui, sous les mains agiles des gens, peuvent se transformer en œuvres d'art.

De pièces magistrales sont également proposées au musée. Que ce soit la cathédrale de 22 pieds de long par 7 pieds de large et 10 pieds de haut… ou l'éléphant-monument (6 pieds de long par 4 pieds de hauteur) qui est en cours de réalisation. «Je l'ai avancé depuis l'an dernier. Il est encore plus imposant qu'avant et même si les gens pensent qu'il est terminé, il y a encore, selon moi, un an de travail à faire dessus», explique M. Quinton. Aujourd'hui, cette construction est formée de 100 000 micromadriers, mais il reste encore beaucoup à faire. «J'ai fait des personnages qui l'habitent. Il me reste plusieurs escaliers à faire et sur son dos, je veux faire une construction de style des Indiens (de l'Inde) finalement, il n'y a pas de fin», avoue-t-il.

On peut aussi y voir, avec des éclairages recherchés et de la musique envoûtante, le Taj Mahal, le Tower Bridge, la tour de Pise ou la Statue de la Liberté. Justement, la réplique de cette statue qui représente si bien New York, sera exposée dans une vitrine du prestigieux magasin de jouets qui a pignon sur rue sur la 5e avenue de New York, FAO Schwarz. «J'en suis très fier», souligne M. Quinton.

Initialement, le concepteur des jeux Matchitecture, Roland Quinton, avait l'intention de présenter un jeu représentant la Statue de la Liberté seulement l'été prochain. Mais à New York, on en a entendu parler et FAO Schwarz souhaite le mettre en vitrine cette année. «J'ai travaillé comme un damné depuis trois mois pour leur fournir une nouvelle version. J'en suis maintenant rendu à la vérification des plans», note-t-il. Ce jeu, représentant la Statue de la Liberté, vient s'ajouter à la longue liste des ensembles disponibles afin de pouvoir réaliser, chez soi, des constructions à partir de micromadriers.

Le musée a ouvert ses portes aux visiteurs le 26 juin et sera accessible jusqu'à la fête du Travail. Le musée est ouvert du mardi au dimanche de midi à 17 h. Déjà, les visiteurs sont nombreux à sillonner les routes menant à Saint-Fortunat et apprécier les paysages avant de venir découvrir ce musée qui sort aussi de l'ordinaire.

Organisations: Musée, Statue de la Liberté, FAO Schwarz Taj Mahal

Lieux géographiques: Avenue de New York, Inde, Pise Travail

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires