Une première exposition pour Marie-Ève Courtois

Manon Toupin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Du 23 juillet au 1er août, Marie-Ève Courtois présentera ses toiles dans la salle d'exposition des Ateliers Marie-Victor de Kingsey Falls. Pour la jeune femme, il s'agira d'une première exposition officielle.

Elle a bien quelques toiles qui ornent les murs d'un restaurant de Québec, mais dans un endroit voué spécifiquement à l'art, ce sera la première fois.

 

Elle est particulièrement heureuse de pouvoir exposer à Kingsey Falls, endroit où elle a habité quelques années et où elle connaît plusieurs personnes.

Peintre autodidacte

Coiffeuse de formation, les couleurs n'ont pas de secrets pour Marie-Ève. Elle a toujours eu du talent pour les arts plastiques et en 2006, elle s'est lancée dans la peinture. «J'avais suivi un cours d'initiation au cégep, mais on peut dire que je suis autodidacte», explique-t-elle.

 

C'est donc à partir de ses expériences, et par essais et erreurs, qu'elle peint aujourd'hui. Après une pause de quelques années pour avoir ses deux enfants, Marie-Ève a recommencé sa production. Son style en mélange plusieurs : naïf, abstrait, on pourrait même dire discret.

 

En effet, si elle fait du nu féminin, ses modèles n'ont toutefois pas de visage, même si les traits sont précis. «Pourquoi je fais du nu? Peut-être parce que je travaille et que j'ai deux enfants. Ça représente probablement la femme que je n'ai pas le temps d'être», croit-elle.

 

C'est aussi qu'elle considère que le corps parle beaucoup par lui-même. D'ailleurs, pour ses prochaines toiles, elle souhaite que sans visage, ses personnages soient en mesure de traduire des émotions.

 

Marie-Ève a aussi choisi de mélanger les formats, proposant des diptyques de grandeurs différentes.

 

Si elle travaille à l'acrylique, elle adore texturer les fonds de ses toiles, pour ajouter de la dimension à ses personnages. Pour les fonds, elle utilise la spatule et pour l'acrylique, elle y va au pinceau.

 

Aux Ateliers Marie-Victor, Marie-Ève présentera des toiles réalisées depuis ses débuts. On pourra donc constater le cheminement qu'elle a fait au cours des années. Outre les nus, elle proposera ses fleurs, ses animaux et même les toiles qu'elle réalise pour les enfants.

 

Pour le moment, elle n'a pas l'intention de suivre de cours, ayant peur de voir sa créativité brimée. Elle préfère s'inspirer de peintres qu'elle rencontre. Et même si elle voulait, elle n'aurait pas beaucoup de temps à y consacrer. «Lorsque je peins, c'est le seul moment où je décroche complètement», explique-t-elle.

 

Après Kingsey Falls, Marie-Ève Courtois exposera ses œuvres du côté du Salon des Arts des Bois-Francs à l'automne.

Organisations: Ateliers Marie-Victor, Arts des Bois-Francs

Lieux géographiques: Kingsey Falls, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires