La consommation en milieu de travail

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La consommation de drogues, de médicaments, d’alcool ou de jeu de hasard et d’argent est un phénomène courant dans notre société. Le milieu du travail n’échappe pas à cette réalité. Heureusement, certaines actions, engendrées par les employés et par les employeurs, contribuent à améliorer les situations conflictuelles reliées à la consommation ou à la dépendance en milieu de travail.

(photo : www.samuiphanganinfo.com)

Y a t il des facteurs présents au travail qui favorisent l'abus de substances?

Oui! En voici quelques exemples, formulés par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : le stress important, la perte d'intérêt dans son travail, la longue journée de travail ou le changement de quart sur une base irrégulière, la fatigue, les fonctions répétitives, les périodes d'inactivité ou de monotonie, l’isolement, la supervision lointaine et irrégulière et la facilité d'accès aux substances.

Conséquences de la consommation en milieu de travail

En plus des conséquences habituelles de la consommation de substances (psychologiques, relationnelles, financières, physiques, etc.), voici celles qui touchent plus spécifiquement le milieu de travail : le temps de réaction plus long, le champ visuel rétréci, la baisse de vigilance et la faiblesse dans la prise de décisions amènent des erreurs plus nombreuses et divers problèmes dans l'accomplissement des tâches.

On note également l’augmentation des probabilités de conflit avec les autres travailleurs et avec les superviseurs, la démoralisation des collègues de travail, les absences, les retards, l’enclenchement de procédures disciplinaires, le congédiement et la formation de nouveaux employés. De plus, selon l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie, 10 à 20% des accidents du travail sont directement imputables à l'alcool.

Les coûts de la consommation en milieu de travail

L'abus de substances a coûté à l'économie canadienne, en 2002, plus de 39,8 milliards $. Ces coûts sont reliés surtout à la perte de productivité occasionnée aux soins de santé ainsi qu’à l’application de la loi.

Pistes de solutions

Plusieurs pistes de solutions peuvent être mises en œuvre, à la fois par les employés et par les employeurs, afin d’améliorer les situations conflictuelles reliées à la consommation abusive ou à la dépendance en milieu de travail.

De la part des employés, participer activement aux différents programmes d’aide existants à l’intérieur ou à l’extérieur du travail et ne pas cacher sa problématique de consommation en milieu de travail à son employeur, mais plutôt discuter avec lui des différentes solutions possibles sont deux démarches efficaces afin d’améliorer la situation.

Du côté des employeurs, connaître les différentes ressources offrant des services à la population et y diriger les personnes ayant besoin d’un soutien, mettre en place des programmes tels qu'un programme d'aide aux employés (PAE), traiter tous les employés de façon équitable et ne pas oublier qu’il est plus avantageux pour une entreprise d’apporter de l’aide à un employé que de le remplacer (coût pour la formation, expérience, etc.) sont des actions aidantes face à une problématique de consommation. Conjointement, le personnel et les employeurs peuvent établir en commun une ligne de conduite déterminant les comportements acceptables et inacceptables, respecter la confidentialité et prévoir de l’eau, lors des dîners d’affaires, afin de favoriser l’hydratation.

Enfin, bien que le milieu de travail peut s’avérer être un lieu propice à la consommation dû, entre autres, au stress, à l’environnement ou encore aux dîners d’affaires bien arrosés, il ne faut pas oublier qu’il existe des pistes de solutions simples et accessibles à chacun.

Pour plus d’informations :

Unité Domrémy de Plessisville inc.

1595, avenue Saint-Louis, Plessisville

819 362-8646

Références

CENTRE CANADIEN D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL, Abus de substances en milieu de travail, http://www.cchst.ca/reponsessst/psychosocial/substance.html, page consultée le 19 janvier 2008

LINTERN@UTE, L’alcool au travail : la prévention est de mise, http://www.linternaute.com/sante/dependances/prevention/06/0611-alcool-travail/depister-alcool-travail.shtml, page consultée le 19 janvier 2008

Organisations: Centre canadien d'hygiène et de sécurité, Association Nationale de Prévention, Références CENTRE AU TRAVAIL

Lieux géographiques: Avenue Saint-Louis, Plessisville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Nicole Rioux
    19 juin 2010 - 11:04

    Bonjou à l'équipe de travail de l'Unité Domrémy de Plessisville. Continuez votre beau travail et continuez suttout à diffuser l'information. Bravo!

  • Nicole Rioux
    19 juin 2010 - 11:03

    Bonjour à l'équipe de travail de l'Unité Domrémy de Plessisville. Continuez votre beau travail et continuez surtout à diffuser l'information. Bravo!