Beaucoup de nouveaux visages en vue du prochain scrutin

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si, comme le prédisent les observateurs de la scène politique québécoise, le premier ministre Jean Charest déclenche une campagne électorale le 1er août en vue d'un scrutin le 4 septembre, certains partis paraissent plus «prêts» que d'autres à lancer leurs candidats et candidates dans la course pour les circonscriptions d'Arthabaska, de Drummond-Bois-Francs et de Richmond.

Plusieurs prédisent un scrutin provincial pour le 4 septembre. (photo d'archives)

Pour ces trois circonscriptions que dessert en tout ou en partie La Nouvelle Union, le Parti libéral et le Parti québécois ont déjà tous leurs candidats.

Arthabaska

Dans Arthabaska, le député libéral sortant Claude Bachand, a confirmé son intention de briguer les suffrages pour une quatrième fois (pour un troisième mandat).

Il sait déjà qu'il devra affronter, entre autres, la candidate péquiste Lucie Le Brun, une nouvelle venue sur la scène politique.

Une autre candidate, la Victoriavilloise Christine Letendre, a aussi été choisie pour représenter Québec solidaire.

Drummond-Bois-Francs

C'est dans la nouvelle circonscription de Drummond-Bois-Francs (à laquelle sont désormais associées plusieurs des municipalités de la MRC d'Arthabaska) qu'il y a, à ce jour, le plus grand nombre de prétendants.

La mairesse de Sainte-Clotilde-de-Horton, Marie Désilets, se lance en politique provinciale sous la bannière du Parti libéral.

Annie Jean lui fera la lutte pour le Parti québécois.

Même l'Option nationale, fondée par Jean-Martin Aussant, a son candidat dans Drummond-Bois-Francs, en la personne de Martin Allard. Et c'est aussi à Drummondville, en janvier, que le Parti conservateur du Québec avait annoncé la candidature de François Picard.

Toujours dans Drummond-Bois-Francs, l'ex-candidat adéquiste Pierre Hébert, a aussi manifesté son intention de se présenter à titre indépendant.

Richmond

La très modifiée circonscription de Richmond si longtemps représentée par le député et ministre Yvon Vallières, est déjà convoitée par sa fille, Karine Vallières, candidate pour le Parti libéral.

Étienne-Alexis Boucher tentera de s'y faire élire sous la bannière du Parti québécois et Jean-Sébastien Lamothe défendra les nouvelles couleurs de l'Option nationale.

La CAQ

À ce moment-ci et malgré le fait qu'elle ait tenu, à Victoriaville, son congrès de fondation, la Coalition Avenir Québec n'a encore désigné aucun candidat pour les trois circonscriptions d'ici.

Québec solidaire a également à dénicher des candidats dans deux des trois circonscriptions.

Au cours des derniers mois, d'autres formations politiques sont nées, comme le Parti équitable, l'Union citoyenne du Québec. En aura-t-on des représentants chez nous?

Organisations: Parti québécois, Parti libéral, La Nouvelle Union Option Parti conservateur du Québec Coalition Avenir Québec Parti équitable

Lieux géographiques: Québec, MRC d'Arthabaska, Sainte-Clotilde-de-Horton Drummondville Victoriaville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires