Wilfrid Laurier et Émilie Barthe… ce que le juge Cliche en a dit

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ceux et celles qui se passionnent pour cette relation singulière (ou ambiguë) qu’entretenait Wilfrid Laurier avec Émilie Barthe, laquelle, avec son mari Joseph Lavergne, habitait le Vert Logis (rue Laurier), seront probablement intéressés à entendre ce que le regretté juge Robert Cliche avait à dire à ce propos.

La Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville a farfouillé dans ses archives pour en extraire cette vidéoconférence que le juge Cliche avait prononcée le 9 mai 1976 devant un auditoire de 500 personnes à la salle Crystal de Victoriaville.

On soulignait alors le 25e anniversaire de fondation de la Société d’histoire d’Arthabaska.

La projection aura lieu le mardi 21 octobre, à 19 heures, à la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot de Victoriaville.

Jacques Brière, ex-président de la Société – il était le président de la Société d’histoire d’Arthabaska en 1976 -, introduira le précieux document puisé à même ce fonds d’archives que le prof d’histoire Gilles-De-L’Isle a cédé en 2005, au moment de prendre sa retraite du cégep de Victoriaville.

M. Brière présentera des photos de lieux et de personnages que le juge Cliche évoque lors de sa conférence.

Il parlera aussi du juge Cliche, de sa vie, de sa carrière et de sa grande passion pour l’histoire. Mort en 1978, Robert Cliche, né en Beauce en 1921, avait été nommé juge en chef adjoint de la Cour provinciale du Québec en 1972. Il a été chef du NPD-Québec, a présidé la Commission d’enquête sur des pratiques syndicales dans les chantiers de construction, à la Baie James entre autres. L’histoire entretient sa mémoire, une route, une MRC, un prix littéraire portent son nom.

Avec son épouse, Madeleine Ferron, il a écrit deux livres Quand le peuple fait loi et Les Beaucerons, ces insoumis. Si la mort ne l’avait surpris si brusquement, peut-être aurait-il eu le temps d’écrire un troisième ouvrage, celui-là sur Armand Lavergne, le fils d’Émilie Barthe… dont la ressemblance avec Wilfrid Laurier était pour le moins troublante. «La question des relations entre Wilfrid Laurier et Émilie Barthe est celle qui nous est la plus souvent posée par les visiteurs», admet Richard Pedneault, directeur-conservateur du Musée Laurier.

Dans la vidéoconférence, le juge Cliche l’aborde, évidemment, ayant lu et relu leurs échanges épistolaires. Il trace aussi un portrait de l’époque et de la vie à Arthabaskaville dans les années 1880.

L’orateur avait été invité par la Société d’histoire d’Arthabaska grâce aux contacts de Louise Pinard et de Marguerite Moisan, épouses des juges Claude Pinard et Jean Moisan. On reverra tous ces visages, de même que ceux du député André Fortin et du ministre Jean-Gilles Massé assis à la table d’honneur.

Le président de la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville, Gaétan Morin, souligne que ce fonds Gilles-De-L’Isle est bien garni de de bobines, de cassettes, de quelque 2 000 photos et de deux fois plus de diapositives. M. Morin a pu numériser bon nombre de ces documents audiovisuels. Il signale que la Société devra cependant trouver le financement nécessaire pour transférer sur une cassette vidéo le contenu d’une vingtaine de bobines ouvertes.

Le fonds Gilles-De-L’Isle se compose, par ailleurs, de nombreux dossiers constitués par les élèves du prof d’histoire, surtout au temps où il enseignait l’histoire régionale. Leurs travaux, leurs entrevues concernent une diversité de sujets sylvifrancs, l’agriculture, les croix de chemin, les églises, les cimetières, les ponts couverts.

Pour assister à la conférence, il vaudrait mieux réserver sa place en appelant Julie Bouchard à la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot au numéro 819 758-8441.

Organisations: Société d’histoire d’Arthabaska grâce aux contacts de Louise Pinard, Gilles-De-L’Isle, Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot de Victoriaville Cour provinciale du Québec Commission d’enquête MRC Musée Laurier Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot au numéro

Lieux géographiques: Victoriaville, Beauce, Québec Baie James

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires