Cinq circuits et des nouveautés sur la route de la Balade gourmande

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une tradition automnale bien implantée maintenant, la Balade gourmande des Bois-Francs proposera, pour sa 13e édition, cinq circuits, un de plus que l’an dernier, des circuits entre 32,5 km et 72 km et qui permettront aux visiteurs de découvrir les produits d’une centaine d’entreprises de la région, dont 70 producteurs.

Cette Balade gourmande se déroule toujours sur deux fins de semaine, à la fin de septembre et au début d’octobre. Elle se tient cette année les 29 et 30 septembre, de même que les 6 et 7 octobre.

«La Balade est devenue une activité incontournable. Sa notoriété ne cesse de s’accroître pour le grand bonheur des producteurs et des transformateurs. La concertation et la mobilisation font de l’événement un succès. Il y a de quoi être fier», a commenté le président de Tourisme Bois-Francs, Jacques Gagnon qui, par ailleurs, s’est réjoui de l’appui témoigné par les maires de la MRC d’Arthabaska qui ont consenti une aide de 10 000 $ provenant du Pacte rural pour l’édition 2012.

«Les élus ont reconnu l’importance de l’impact économique généré par la Balade. Un impact aussi ressenti au-delà des deux semaines de la Balade puisque certains producteurs et transformateurs adaptent leurs entreprises de façon à pouvoir accueillir les visiteurs durant toute l’année», a précisé le président de Tourisme Bois-Francs.

«La Balade gourmande, a-t-il ajouté, positionne la région pour les produits du terroir québécois. Tout est mis en œuvre pour que la Balade poursuive son plein développement.»

Des nouveautés

Les responsables de la Balade gourmande se disent bien conscients de la compétition. «C’est beau aussi dans d’autres régions à l’automne. On a un défi à relever, de sorte qu’il nous faut de beaux produits, des produits fins qui nous démarquent, comme des bonnes bières, du chocolat, des fromages fins, du foie gras, notamment», a souligné Alain Provençal, directeur général de Tourisme Bois-Francs.

La Balade gourmande s’efforce ainsi d’ajouter des nouveautés aux circuits proposés. «Nous avons cinq circuits distinctifs cette année et cinq nouveautés : on retrouve le Canard goûteux (Saint-Christophe-d’Arthabaska), Cannebergière Dion (Sainte-Séraphine) permettant l’auto-cueillette à sec. Avec la cabane à sucre Jolibois (Sainte-Élizabeth-de-Warwick), on ne peut pas avoir plus authentique. Ça sent le terroir, le bon pain, les fèves au lard, a indiqué M. Provençal. La ferme Éric Michel (Saint-Christophe-d’Arthabaska) propose des produits de bœuf sans hormone et la ferme Avibross à Sainte-Élizabeth-de-Warwick fera découvrir des produits, des plats avec ses élevages de dindons.»

En moyenne, les touristes font une halte dans huit attraits. «C’est pourquoi nous tentons de proposer de sept à dix attraits par circuit, un bon mixte, une recette équilibrée», a fait valoir Alain Provençal.

«Nous sommes de plus en plus centrés sur les produits du terroir en essayant de maintenir une qualité. On tente aussi d’attirer davantage des gens de l’extérieur», a-t-il noté.

«L’achalandage augmente de 10% à 15% depuis six ou sept ans. L’an dernier, la Balade gourmande a enregistré 135 000 visites sur ses différents sites», a fait savoir le directeur général de Tourisme Bois-Francs.

«Encore cette année, la Balade constitue un beau cru, avec de belles nouveautés dans un beau paysage ponctué de sentiers pédestres. Nos circuits passent dans nos belles Appalaches à un moment où les oies sont de retour. La Balade gourmande se veut donc une fête qui termine bien la période automnale», a conclu M. Provençal.

Pour entreprendre la Balade gourmande, les visiteurs peuvent se rendre dans l’un des quatre points de départ : le Marché des produits régionaux au Pavillon Arthabaska sur la montagne à Victoriaville, le Mini-marché le Rosarois à Saint-Rosaire, le Marché de Sainte-Élizabeth-de-Warwick et le mini-marché de Chesterville.

L’an dernier, les producteurs et transformateurs participant à la Balade gourmande ont réalisé des ventes d’un peu plus d’un demi-million de dollars. Les statistiques ont révélé des achats de 16 500 $ à l’heure.

Les intéressés peuvent obtenir toutes les informations pertinentes sur la Balade gourmande en visitant le www.baladegourmande.ca.

L'accès à tous les sites est gratuit et chaque producteur offre des dégustations gratuites.

Pas d’expansion vers l’Érable

Interrogé sur la possibilité d’étendre la Balade gourmande dans la MRC de l’Érable, le directeur général de Tourisme Bois-Francs a confirmé avoir eu des discussions avec des intervenants et des producteurs.

«Ce n’est pas facile parce nous devons proposer une offre intéressante et logique. Il ne faut pas que le touriste fasse une heure de voiture pour se rendre chez un producteur, a expliqué Alain Provençal. En ce qui nous concerne, la concentration de notre offre est exceptionnelle.»

Le directeur général de Tourisme Bois-Francs s’interroge aussi sur la pertinence d’une telle «expansion». «Nous avons un mandat pour notre territoire, les Bois-Francs. Le territoire de l’Érable constitue une problématique. Il faudrait voir de quelle façon cela est acceptable», a-t-il fait remarquer.

«Nous avons eu des discussions, mais cela ne se fera pas, du moins pour l’instant», a-t-il ajouté.

Quant à l’avenir, Tourisme Bois-Francs délaissera, on le sait, l’organisation de la Balade gourmande pour la laisser entre les mains d’une corporation à but non lucratif. «Pour faire en sorte que l’événement devienne autonome par lui-même», a-t-il terminé.

Organisations: Tourisme Bois-Francs, Tourisme Bois-Francs.La Balade, Marché des produits régionaux au Pavillon Arthabaska Marché de Sainte-Élizabeth-de-Warwick

Lieux géographiques: Route de la Balade, MRC d’Arthabaska, Victoriaville Saint-Rosaire Chesterville Territoire de l’Érable

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires