Mine Jeffrey : un soutien financier permettant la création de centaines d’emplois

Steven Lafortune
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les résidents d’Asbestos ont lancé un soupir de soulagement. Après plusieurs mois d’intenses négociations, le député de Richmond, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques et de l’Accès à l’information, Yvon Vallières, a annoncé un soutien financier de 58 M $ à la Mine Jeffrey.

François Vaudreuil, Hugues Grimard, Yvon Vallières et Bernard Coulombe se sont échangé une poignée de main historique.

Cette entente, qui est sous forme d’un prêt portant intérêt et échelonnée sur 20 ans, permettra la relance des activités souterraines de la mine. De plus, 450 emplois seront créés à la suite de ce nouveau partenariat.

En plus des redevances minières usuelles, Mine Jeffrey s’engage à verser 1,5 M $ au gouvernement du Québec, pour une somme totale de 25,5 M $, dont les premiers 7,5 M $ serviront à créer un fonds de diversification pour la MRC des Sources. Ce fonds sera lancé en 2015. «C’est une excellente nouvelle pour la ville d’Asbestos, qui bénéficiera de retombées économiques importantes durant les prochaines années, a dit d’entrée de jeu M. Vallières. Maintenant que je suis à la fin de mon mandat, je peux partir avec le sentiment du devoir accompli», a-t-il déclaré, sous les applaudissements nourris des quelque 1 000 personnes présentes pour cette annonce.

Il a ensuite laissé sa place au président de la Mine Jeffrey, Bernard Coulombe. Ce dernier était bien sûr enthousiaste de voir enfin la lumière au bout du tunnel. «Il a été difficile de trouver des partenaires dans cette aventure, mais c’était un projet qui me tenait à cœur. C’est un grand jour et un moment que j’attendais depuis longtemps et qui m’a pris par surprise. Avec cette aide, la Mine Jeffrey pourra devenir un modèle de corporation minière», a-t-il lancé à la population, qui l’a d’ailleurs ovationné.

«Quelle belle journée!»

Il a ensuite cédé la parole au président de la Centrale des syndicats démocratiques, François Vaudreuil, qui n’a pas caché sa satisfaction devant une annonce aussi importante. «Quelle belle journée et quelle décision courageuse de donner un appui à la relance de la Mine Jeffrey! Il faut remercier M. Vallières et M. Coulombe pour leur acharnement, car sans eux, nous ne serions pas ici. Aujourd’hui (vendredi), c’est une victoire de la raison, car si on s’unit pour atteindre un objectif, tout est possible», a-t-il mentionné.

Finalement, le maire d’Asbestos, Hugues Grimard, y est allé d’un discours rempli d’émotions. «Je me réjouis au plus haut point de cette nouvelle. De plus, sans le travail acharné d’hommes d’honneur comme M. Vallières et M. Coulombe, il n’y aurait pas de mine, alors je vous remercie. À présent, nous sommes orientés vers le futur et la Mine Jeffrey sera un engrenage important de la Ville et de son avenir pour de nombreuses années», a-t-il affirmé.

Un président soulagé

Peu de temps après l’annonce de cette entente, le président de la Mine Jeffrey, Bernard Coulombe, semblait libérer d’un poids énorme sur ses épaules. «Le processus a été tellement long, surtout avec toute la mauvaise publicité engendrée par les gens anti-amiante. Ça a été ardu de dénicher des partenaires. Cependant, ceux que nous avons en main prônent la pérennité de l’entreprise, et ce, à notre grand bonheur», a-t-il affirmé, ajoutant qu’il allait poursuivre, «par principe», la Société canadienne du cancer pour ses messages au sujet des dangers pour la santé reliés aux activités de la mine.

Malgré tout, après des années complexes de négociations, il savait qu’il allait arriver à un accord d’ici peu. «Je suis très content du dénouement, car c’est une nouvelle que j’attendais depuis longtemps. Mais on ne savait pas quand tout le projet allait être approuvé, puisqu’il faut qu’il soit adopté par le conseil des ministres», a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le président de la Mine Jeffrey assure qu’il y a une forte demande pour le chrysotile, cette matière qui est utilisée dans la fabrication de l’amiante-ciment. «Nous produisons 250 000 des 2 millions de tonnes annuelles de chrysotile, alors il n’y a aucun problème à ce niveau sur le marché mondial. Nous sommes la plus grande mine avec les meilleures installations sur la planète et nous avons des projets tangibles dans le futur», a-t-il soulevé en guise de conclusion.

Organisations: Mine Jeffrey, MRC, Société canadienne du cancer Conseil des ministres

Lieux géographiques: Asbestos, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marise
    01 juillet 2012 - 08:55

    Désolée Yann, je ne dis pas n'importe quoi. J'en ai soigné.

  • Yannick
    30 juin 2012 - 17:11

    boulshite! pas de bon sens... Qu'est-ce qu'il ont fait à Thetford? autre chose c'est tout! sortons notre imagination pour faire mieux que la mine. notre ville est belle . améliorons nos affaire et on va survivre sans eux.

    • Marie
      30 juin 2012 - 17:32

      le québec est en train de changer. 0n critique les exagérations, la corruption, les mauvaises décisions. ça c'est une décision juste pour les élections. J,ai beaucoup voyagé et c'est vrai, vrai, vrai, qu'on passe pas avec l'amiante. Ouille changeons On est ca^pable de faire bien, de faire mieux Arrêtons de faire les moutons vs Charest et réfléchissons. Y a autre chose que l'amiante.....j'en entendais parler à Paris y a 15 ans..... quand même.... on revient sur la terre calic.......On est pas des arriérés, ON FAIT MIEUX QUE ÇA

  • Alexandre
    30 juin 2012 - 17:06

    Est-ce que je peux changer d'adresse? Je suis gêné d'écrire Asbestos. .

    • Marc André
      30 juin 2012 - 17:18

      "J'aime" comme Facebook

  • Marise
    30 juin 2012 - 16:58

    HONTE, HONTE, ARCHI HONTE. ÇA SE PEUT PAS ! QUE SE PASSE-T-IL AVEC NOTRE GOUVERNEMENT??? CHAREST NE SE PEUT PLUS POUR AVOIR DES VOTES! QUEL COUP ÉLECTORAL: UNE PARTIE DE LA POPULATION QUI VEUT UNE JOB À TOUT PRIX... QUELLE MANNE. AU DIABLE SI ON TUE DU MONDE. J'AI SOIGNÉ DES GENS ATTEINTS D'AMIANTOSE ET CROYEZ-MOI, JE NE SOUHAITE PAS ÇA À PERSONNE. HÉ.... LES JEUNES LIBÉRAUX TIENNENT LEUR CONGRÈS À VICTO EN AOÛT. ON EN A PAS EU ASSEZ DE LEUR RENCONTRE DE L'AUTRE FIN DE SEMAINE.... DEHORS... ALLEZ AILLEURS....ON VEUT PAS VOUS VOIR....À NOUS LES CASSEROLES ALORS.

    • Yann
      30 juin 2012 - 23:20

      Puisqu'aucun cas d'amiantose n'a été diagnostiqué au Québec depuis les 50 dernières années, je me demande bien où vous avez soigné ces gens cher Marise.... renseignez vous donc avant d'inventer n'importe quoi pour avoir l'air plus intéressant que vous l’êtes vraiment...

    • julie
      03 juillet 2012 - 09:56

      Yann, avant de dire aux autre d'arrêter d'inventé n'importe quoi, vérifie tes sources toi aussi car j'ai deux membres de ma famille qui on été diagnostiqué et en sont décécé et ca ne fait pas 50 ans. Je pense que tes sources ne sont pas mieux que ceux de Marise.

  • claude Roberge
    30 juin 2012 - 16:29

    Et ce sont tous des emplois subventionnés à la veille d'élections pour un produit toxique dont personne ne veut à part les pays du tiers-monde qui se foutent de la nocivité de l'amiante chrysotile... «Quelle belle journée» selon François Vaudreuil !!! Avez-vous lu sur le sujet? Jean Charest achète des votes au dépens de notre santé et à l'encontre de tous les experts médicaux de tout acabit...

    • Nicole
      30 juin 2012 - 16:53

      Entièrement d'accord avec Claude Roberge. Des votes, rien que pour des votes. C'est incroyable: du Charest à l'état pur. S.V.P. les gens d'Asbestos, soyez plus vigilants que ce premier ministre. Réagissez, on a l'air de vrais fous au Canada. Je suis allée en Inde et croyez-mois, c'est épouvantable. Ils n'ont aucune notion de la sécurité, de l'hygiène. C'est IMPOSSIBLE qu'ils aient une utilisation dite sécuritaire. IMPOSSIBLE, c'est pas dutout dans leurs moeurs. VOYONS DONT...RÉAGISSEZ. Il y a des jobs plus nobles quand même. Travailleriez-vous à Impérial Tobacco? C'est pareil .

    • Marie-Pierre
      30 juin 2012 - 17:16

      Salut Claude: d'accord avec toi. y faut lire les reportages sur le sujet. Qu'est-=ce qu eCharest ferais pas pour se faire élire. La corruption, la collusion, le financement de son parti par la mafia (Madame Beauchamp), le temps qu'il a mis pour la commission Charbonneau...etc..... par qui sommes-nous gouverné? BOF BOF BOF on veut des élections. Le Bloc est pas mieux au fédéral.... il est content de ce financement.