À l’étroit, Lamontagne veut bouger

Hélène
Hélène Ruel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La rumeur selon laquelle la boulangerie-pâtisserie Lamontagne s’installerait dans la zone des grandes surfaces n’était pas sans fondement. Cette hypothèse a été envisagée, pas définitivement écartée d’ailleurs, confirme Nathalie Lamontagne, une des trois filles du couple fondateur, Normand Lamontagne et sa conjointe Nicole Pépin.

La boulangerie-pâtisserie Lamontagne a son enseigne sur la rue Girouard depuis 26 ans.

Il est clair, dit-elle, qu’au 59, rue Girouard à Arthabaska où elle se trouve locataire depuis 26 ans, l’entreprise se trouve à l’étroit.

Elle explique que l’espace cuisine est devenu trop petit pour le volume de la production. «Et avec le va-et-vient dans la cuisine, c’est notre organisation qui n’est plus efficace.»

L’été, l’entreprise victoriavilloise fait travailler une soixantaine de personnes dans sa cuisine et sa boutique. Depuis dix ans, l’entreprise a aussi un pied-à-terre à Sherbrooke où une quinzaine d’autres personnes cuisinent aussi des mets préparés sous la bannière Relais fraîcheur. Les produits (sandwiches, pizzas, sous-marins) sont distribués à travers le Québec, dans les marchés d’alimentation Maxi.

Avec son père, sa mère, ses sœurs Kathleen et Karina, Nathalie explique que le projet de développement de l’entreprise est dans les cartons depuis quelque temps déjà. On veut agrandir l’aire de la cuisine et mettre en marché de nouveaux produits dans la boutique, ce qui n’est pas possible actuellement.

On a envisagé plusieurs scénarios dont l’achat du bâtiment qui abrite aujourd’hui le Tigre géant et une nouvelle construction dans la zone des grandes surfaces en bordure du boulevard Arthabaska. «On avait beaucoup avancé dans ce projet, à tel point qu’on envisageait la construction pour l’automne prochain. Mais on a voulu, au préalable, assurer nos pas.»

Il faut dire que les parents profiteront aussi de ce grand branle-bas pour effectuer le transfert de leur propriété aux trois filles.

Avec leurs mentors, Jean Lambert et Jean-Claude Métivier, les Lamontagne ont tout remis leurs projets sur la «table à dessin». «On veut bien analyser le marché avant d’entreprendre quoi que ce soit. On se donne un an pour y parvenir et on a un plan de développement pour trois ans.»

Nathalie dit encore que la famille Lamontagne est attachée à l’emplacement qu’elle occupe, rue Girouard. «Si on le pouvait, on laisserait le magasin ici.» L’établissement de la rue Girouard profite de la clientèle d’un vaste quartier résidentiel et du voisinage de l’hôpital.

Organisations: Tigre géant

Lieux géographiques: Rue Girouard, Boulevard Arthabaska, Sherbrooke Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Bertrand Houle
    20 juin 2012 - 16:59

    Je souhaite le meilleur pour cette belle entreprise familiale. Il vaut surement mieux bien laisser mûrir d'importantes décisions.