Cartel de l'essence : deux autres accusés

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une compagnie Irving Oil et le gestionnaire au Québec, Serge Parent, font face, eux aussi, à des accusations criminelles pour la fixation du prix de l'essence au détail à Victoriaville, Thetford Mines et Sherbrooke.

(Photo d'archives)

C'est ce qu'a annoncé dans un communiqué, vendredi, le Bureau de la concurrence. Irving Oil et Serge Parent font tous deux face à trois accusations découlant de l'enquête du Bureau rendue publique en 2008.

«Ces accusations témoignent de notre engagement ferme et soutenu à l'égard de la lutte contre les cartels nationaux de fixation des prix», affirme John Pecman, commissaire de la concurrence par intérim. «Les Canadiens, ajoute-t-il, se retrouvent perdants en raison d'ententes secrètes qui leur font perdre de l'argent.»

Le Bureau de la concurrence, pour son enquête, a eu recours à différents moyens, dont l'écoute électronique et les perquisitions. L'organisme a ainsi pu constater que dans certains marchés régionaux du Québec, des détaillants d'essence, ou leurs représentants, ont communiqué entre eux pour convenir du prix qu'ils factureraient aux consommateurs.

Jusqu'ici, dans toute cette affaire, 39 personnes et 15 entreprises ont été accusées. De ce nombre, 27 personnes et 7 entreprises ont reconnu leur culpabilité et ont été condamnées à des amendes dépassant les trois millions de dollars. Six personnes ont aussi écopé de peines d'emprisonnement totalisant 54 mois.

Organisations: Bureau de la concurrence, Irving Oil

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires