D'importants dommages causés par un incendie

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un incendie d'origine accidentelle a causé pour environ 75 000 $ de dommages, vendredi après-midi, à une résidence située au 24, route Pouliot à Saint-Christophe-d'Arthabaska.

L'incendie a causé des dommages évalués à 75 000 $.

Il était 15 h 12 précisément lorsque l'alarme a retenti au poste de pompiers Fernand-Giguère de Victoriaville.

À l'arrivée des sapeurs dirigés par le lieutenant aux opérations, Yanick Nadeau, une fumée bien visible s'échappait de la résidence dotée d'un logement à l'étage. Le locataire, d'ailleurs, a été pris en charge par la Croix-Rouge.

«Dès notre arrivée, nous avons opté pour une attaque agressive avec deux équipes à l'intérieur, l'une au rez-de-chaussée et l'autre au sous-sol pour diminuer l'intensité et la propagation de l'incendie», a expliqué le lieutenant Nadeau au www.lanouvelle.net.

Au total, une trentaine de pompiers ont participé au combat contre l'élément destructeur. Des pompiers de Warwick et de Chesterville avaient, en raison de l'entraide automatique, été dépêchés sur les lieux avec les camions-citernes.

Le feu a pris naissance au sous-sol. «Le propriétaire procédait à des travaux, Il coupait du métal Il est sorti à peine deux minutes pour demander de l'aide. À son retour, le feu faisait rage. Les flammes ont grimpé les murs jusqu'au rez-de-chaussée», a indiqué l'officier.

L'incendie a été limité à la maison. On a évité la propagation au commerce, une boucherie située derrière. «En fait, la boucherie n'a été touchée que par de la fumée et un peu d'eau. Pour nous assurer qu'il n'y ait pas de propagation, nous avons dû ouvrir un mur mitoyen entre la boucherie et la résidence pour vérifier», a fait savoir le lieutenant aux opérations.

En raison de la chaleur, des paramédics d'Urgence Bois-Francs se sont postés sur les lieux par mesure préventive. «Mais aucun pompier n'a subi de malaise ou de coup de chaleur. Personne n'a été blessé», a souligné Yanick Nadeau

Le lieutenant aux opérations a décrété l'incendie officiellement maîtrisé à 17 h 46. Les derniers pompiers sont revenus à la caserne vers 19 h 30.

Alerte à l'école

Une alarme incendie a conduit les pompiers de Victo à l'école Monseigneur-Milot de la rue Piché peu avant 13 h 30, vendredi.

Non seulement le système d'alarme était en fonction, mais on pouvait percevoir une odeur suspecte sur place.

À l'arrivée de la brigade incendie, tout le personnel et les élèves avaient évacué l'édifice. Rapidement, le lieutenant Nadeau et son équipe ont trouvé la cause du problème. «Un contenant de plastique a fondu sur un élément du lave-vaisselle dans le secteur de la cuisine au sous-sol. C'est ce qui a causé l'odeur. Nous n'avons eu qu'à effectuer une ventilation», a mentionné l'officier.

Voir photos : http://www.lanouvelle.net/Diaporama/7111/Incendie-a-SaintChristophedArthabaska/1

Voir la vidéo : http://www.lanouvelle.net/Video/19547/Incendie-a-StChristophe

Organisations: Croix-Rouge, école Une, école Monseigneur-Milot

Lieux géographiques: Warwick, Chesterville, Victo Rue Piché

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires