Vol de sirop : les policiers toujours à l’œuvre

Claude Thibodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les policiers de la Sûreté du Québec se trouvent toujours sur les lieux aujourd’hui (vendredi) à Saint-Louis-de-Blandford pour tenter de faire la lumière sur cet important vol de sirop d’érable, un vol que la Fédération des producteurs acéricoles du Québec aurait constaté le vendredi 24 août à la suite d’un inventaire de routine.

(Photo d'archives)

Des barils vides, selon la Fédération, ont été trouvés dans le bâtiment du boulevard Industriel à Saint-Louis-de-Blandford qui servait temporairement d’entrepôt. On suppose ainsi que le contenu des barils aurait été transvidé dans d’autres contenants. L’entrepôt, au total, contenait plus de 10 millions de livres de sirop d’érable pour une valeur dépassant les 30 millions de dollars, affirme la Fédération des producteurs acéricoles du Québec dans un communiqué.

Le président de la Fédération, Serge Beaulieu, précise que l’entrepôt était sécurisé avec clôture, cadenas et visite régulière des lieux. «La Fédération agit toujours avec prudence afin que les récoltes des producteurs soient bien protégées», a-t-il souligné.

Le sirop d’érable, qui avait été temporairement entreposé à Saint-Louis-de-Blandford, devait être rapatrié, au cours des prochaines semaines, dans une usine à Laurierville où les travaux d’aménagement seront bientôt complétés.

La Fédération a acquis cette usine pour combler des besoins d’espaces additionnels afin d’entreposer l’inventaire de l’Agence de vente de sirop d’érable.

L’organisme explique que la centralisation des inventaires de sirop en milieu contrôlé constitue un moyen de gérer collectivement les risques liés à la conservation d’un stock d’une aussi grande valeur. «Tous les inventaires de sirop d’érable, sous sa responsabilité, sont assurés à leur pleine valeur», précise la Fédération, ajoutant aussi que la mise en marché du sirop volé affecte toute l’industrie de l’érable. «Il est crucial que les responsables de ce vol soient identifiés», insiste-t-elle.

La Fédération représente les quelque 10 000 acériculteurs du Québec et administre l’Agence de vente du sirop d’érable en vrac et la réserve stratégique mondiale de sirop d’érable.

Le Québec produit de 70% à 80% de la production mondiale de sirop d’érable et plus des deux tiers de la production canadienne est exportée vers les États-Unis.

Si plusieurs États américains ont connu des rendements plutôt faibles, voire catastrophiques cette année, la récolte 2012 au Québec s’est avérée normale, note la Fédération dont les inventaires servent à approvisionner les marchés en période de faible récolte et constituent, à cet égard, une réserve stratégique mondiale.

Organisations: Agence de vente du sirop d’érable, Fédération des producteurs acéricoles du Québec

Lieux géographiques: Boulevard Industriel, Québec, Laurierville États-Unis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Alvin Lavoie
    31 août 2012 - 21:08

    Belle affaire, la federation se volle elle meme et fait passer sa sur le dos des autre ostie de mafia, se serait pas la premiere fois par le passe sa ete le tour de d autre entrepot et meme que des trailler de van disparaissait, voire que par hasard elle fesait l'inventaire d'une entrepot quel n'avait meme pas acces et meme pas les clef, encore nous les contribuable qui paye pour des opperation policiere qui sert a rien les vrai coupable ses la federation, demander a un producteur comment annee de retard avant il recoive leur du, belle marde tout sa

    • acériculteur
      01 septembre 2012 - 21:14

      Belle affaire certain ..... il doivent être assuré la fédération ? maintenant payer nous notre vieux dû ...... que nous puissions payer nos facture !