Une relève pour Gilles Demers, dès septembre

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les senseis Tommy Leblanc et Véronique Demers, la fille du senseï Gilles Demers, prendront la relève de celui-ci dès septembre afin d’assurer la gestion de l’école Karaté Kenpo de Victoriaville. «Mais je serai toujours là, présent à l’école et pour eux», tient cependant à rassurer Gilles Demers.

Senseï Gilles Demers, propriétaire du dojo Karaté Kenpo à Victoriaville, en compagnie des deux enseignants qui prendront sa relève en septembre, Tommy Leblanc et Véronique Demers.

Celui-ci a contribué à faire connaître les arts martiaux dans la région lorsqu’en 1969, il a décidé d’ouvrir son propre dojo à Victoriaville. «À l’époque, j’étais le seul. Je donnais des cours de karaté, et je n’étais seulement que ceintures verte. Je devais monter toutes les semaines à Montréal pour poursuivre mes cours, pendant que j’en donnais ici également!», se rappelle le sensei.

Tommy Leblanc, ceinture noire, pratique le karaté kenpo depuis une vingtaine d’années. Il fait partie de l’élite régionale, aux côtés des Yan Picard, Michael Belleau et Stéphane Hamel. Il est particulièrement fier de prendre la relève de son mentor, aux côtés de Mme Demers. «C’est un rêve que j’avais depuis plusieurs années. Déjà, depuis l’halloween, je ne vis que du karaté, en enseignant dans les écoles, les garderies, même à de jeunes délinquants en réinsertion. Je joue aussi le rôle de professeur d’éducation physique à la polyvalente, en enseignant l’auto-défense aux élèves de 4e et 5e secondaire», indique senseï Tommy Leblanc.

Ce que celui-ci retient de l’enseignement du premier canadien à obtenir le titre de Grand master 8e dan? «L’humilité!», lâche le jeune enseignant, en riant.

Du côté de Véronique Demers, elle est évidemment heureuse de pouvoir prendre la relève de son père, elle qui enseigne le karaté depuis déjà une vingtaine d’années, au même dojo. «Ça fait partie d’une continuité, on espère bien poursuivre la tradition», souhaite Mme Demers. Celle-ci a d’ailleurs derrière elle une relève potentielle, avec deux garçons qui pratiquent également cet art martial.

Organisations: Titre de Grand master

Lieux géographiques: Victoriaville, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires